Author - CMHO

MOHAMED HASSAN OUAZZANI, ABDELHADI BOUTALEB : Combat par la Plume pour l’Indépendance et la Démocratie au Maroc

سيداتي، سادتي

في إطار اللقاءات العلمية الشهرية برسم سنة 2022، مركز محمد حسن الوزاني للديمقراطية والتنمية البشرية ومؤسسة عبدالهادي بوطالب، يٌنظمان ندوة مشتركة حول موضوع :

 محمد حسن الوزاني، عبدالهادي بوطالب : حرب القلم من أجل الاستقلال والديمقراطية في المغرب

يشارك في هذه الجلسة الثقافية :

د. محمد معروف الدفالي، مؤرخ وأستاذ التاريخ المعاصر بجامعة الحسن الثاني بالدارالبيضاء.

د.إدريس مقبول، مدير مركز ابن غازي للأبحاث والدراسات الاستراتيجية.

د.أنطوان فلوري، أستاذ العلاقات الدولية بجامعة جونيف.

ود.محمد شقير، دكتور وباحث في العلوم السياسية.

يُنظم هذا اللقاء يوم الخميس 8 دجنبر 2022 على الساعة الرابعة زوالاً بمقر المركز الكائن ب 53 زنقة علال بن عبد الله، الدارالبيضاء.

وفي انتظار تعزيزكم لهذه المبادرة، تقبلوا منا فائق المودة والتقدير.

مع أطيب التحيات.

 

 

Mesdames, Messieurs
Dans le cadre de ses activités scientifiques et culturelles au titre de l’année 2022, le Centre Mohamed Hassan Ouazzani pour la Démocratie et le Développement Humain organise, en collaboration avec la Fondation Abdelhadi Boutaleb, un colloque conjoint sous le thème :

“MOHAMED HASSAN OUAZZANI, ABDELHADI BOUTALEB : Combat par la Plume pour l’Indépendance et la Démocratie au Maroc″

le Jeudi 8 Décembre 2022 à 16h00 au siège du CMHO

Avec la participation de Monsieur Mohamed MAAROUF DAFALI, Professeur d’Histoire Moderne à l’Université Hassan II de Casablanca.
Monsieur Driss MAKBOUL, Directeur du Centre Ibn Ghazi des Recherches et des Etudes Stratégiques.
Monsieur Antoine FLEURY, Professeur émérite, Histoire des Relations Internationales, Université de Genève.
et de Monsieur Mohamed CHIKER, Docteur et Chercheur en Sciences Politiques.
Nous serions très heureux de compter sur votre présence à ladite conférence et sur votre participation au débat qui suivra.
Avec nos meilleures salutations.

Driss MAKBOUL

إدريس مقبول

إدريس مقبول، أستاذ التعليم العالي، أكاديمي مغربي، حاصل على الدكتوراه في اللسانيات العامة واللسانيات العربية، مدير مركز ابن غازي للأبحاث والدراسات الاستراتيجية بمكناس، شارك في العديد من المؤتمرات والندوات داخل الوطن وخارجه، له عدد من المؤلفات منها: الأسس الابستمولوجية والتداولية، والأفق التداولي، والمخفي والمعلن في الخطاب الأمريكي، وسؤال المعنى، والإنسان والعمران واللسان، والإرادة والوجود، وما وراء السياسة وغيرها. نال الباحث عددا من الجوائز العربية منها الجائزة العربية للعلوم الإنسانية من المركز العربي للأبحاث ودراسة السياسات والجائزة العالمية لحوار الحضارات وجائزة منتدى كوالالمبور للفكر والحضارة وجائزة المغرب للعلوم الاجتماعية.

Mohamed CHIKER

محمد شقير

الدكتور محمد شقير حاصل على دكتوراه الدولة في العلوم السياسية بكلية الحقوق بجامعة الحسن الثاني بالبيضاء، صدرت له ،بالإضافة إلى عدة دراسات ومقالات تحليلية حول الواقع السياسي بالمغرب عدة مؤلفاتمن بينها

        –  القرار السياسي بالمغرب – دار الألفة – الطبعة الأولى 1992 – البيضاء

        – التنظيمات السياسية بالمغرب-منشورات المجلة المغربية لعلم الاجتماع السياسي

                   الطبعة الأولى 1993 – البيضاء

       – تطور الدولة بالمغرب – دار إفريقيا الشرق – الطبعة الأولى 2002البيضاء

       – الديمقراطية الحزبية بالمغرب – دار إفريقيا الشرق – الطبعة الأولى 2003

   – الفكر السياسي المغربي المعاصر- دار إفريقيا الشرق – الطبعة الأولى 2005

-المراسيم السياسية بالمغرب بين العصرنة والتحديث –  دار إفريقيا الشرق الطبعة الأولى 2007 

 – المؤسسة العسكرية بالمغرب – دار إفريقيا الشرق – الطبعة الأولى 2008 

      – السلطة والمجتمع المدني بالمغرب- دار إفريقيا الشرق – الطبعة الأولى  2009

     – النخبة العسكرية بالمغرب – منشورات وجهة نظر- 2011

– النص الغنائي بالمغرب بين بناء الدولة وتمجيد السلطة . دار إفريقيا الشرق

     الطبعة الأولى   2012 –

       – السلطة و المراسيم االعسكرية بالمغرب – دار إفريقيا الشرق – الطبعة الأولى – 2015ا

–  السلوك الانتخابي بالمغرب بين الشفافية الانتخابية و المقاطعة الشعبية – منشورات  وجهة نظر- 2015

– المؤسسة الأمنية بالمغرب بين حماية النظام وسلامة المواطن- دار إفريقيا الشرق – الطبعة الأولى   2016

– مستشارو الملك من ظل الحكم إلى ظل الحكومة دار إفريقيا الشرق – الطبعة الأولى2022

– جدلية الموت والسياسة ( من الاستئثار بالرمزية الوطنية إلى احتكار الشرعية السياسية) – الطبعة الأولى2022

 

 

Mohamed Marouf Dafali

محمد معروف الدفالي

Mohamed Maarouf Dafali est Vice-Président du Centre Mohamed Hassan Ouazzani pour la Démocratie et le Développement Humain.

Docteur d’état en Histoire moderne, il enseigne actuellement à la Faculté de Lettres de Ain Chock.

Antoine FLEURY

أنطوان فلوري

Antoine Fleury est professeur émérite de l’Université de Genève où il a enseigné  l’histoire des relations internationales et de l’intégration européenne. Ses recherches et ses publications portent sur l’histoire des relations internationales au XXe siècle, notamment sous l’angle de la coopération que ce soit dans l’entre-deux-guerres – Société des Nations, Plan Briand d’Union européenne – ou après la deuxième guerre mondiale…Lire la suite.

الاستقلال وسؤال الحكم الراشد: قراءة في تراث الوزاني وعبد الهادي بوطالب

إدريس مقبول

تسعى الورقة إلى تسليط الضوء على القواسم المشتركة التي ميزت مدرسة فاس الإصلاحية، والتي يعتبر الوزاني وبوطالب من أهم رموزها، فالرجلان جمعهما النضال الفكري والميداني على مساحة مقاومة “الشر” مُجسَّدا في الاستعمار والاستبداد، من منطلق إسلامي مُتجدِّد ونزوع ليبرالي منفتح؛ دخل كل واحد منهما ميدان المقاومة  عبر الترافع عن (قيمة الحرية) أو قضية الاستقلال من جهة، ومن جهة أخرى المساهمة في بناء ثقافة حقوقية وقانونية في الحقل السياسي ترسخ للديمقراطية في الإدارة وتدبير الشأن السياسي أو ما نسميه بالحكم الراشد عبر الدفاع عن مركزية الدستور وسلطة المؤسسات بدل الأفراد واستقلال القضاء والتعددية وحرية الرأي والاختيار والمشاركة ومبدأ المحاسبة والمراقبة لكافة المسؤوليات وغيرها..وهي قضايا لا تنفصل عند الوزاني كما عند بوطالب عن بعضها البعض في مسيرة تحرير الإنسان وإعادة صياغة وعيه بوجوده وإمكاناته ووظيفته في الحياة.   

محمد معروف الدفالي

ينتمي عبد الهادي بوطالب  الى الجيل الثاني للحركة الوطنية ، جيل الحرب العالمية الثانية او جيل المطالبة بالاستقلال . وهو من كبار الفاعلين وطنيا في هذا الجيل ، كما انه من كبار رجال السياسة والصحافة  . ولج الحقل السياسي الوطني في سن مبكرة وتربى سياسيا وصحفيا في حضن الحركة القومية/ حزب الشورى والاستقلال،  ومن هذه المدرسة الوطنية السياسية كان تخرجه ، إذ يعتبر من أبرز تلامذة محمد بن الحسن الو زاني استيعابا ونهجا على الطريق . تحمل المسؤولية في المكتب السياسي لحزب الشورى والاستقلال   ، وتميز على اعمدة جريدته  ” الرأي العام ” بمقالاته القوية والرصينة . ومن ينابيع هذا الحزب تشرب التوجه الليبرالي  .وفي هذه المساهمة ستتم محاولة مقاربة فكره عبر مقولة الديمقراطية،  كما استوعبها في كتاباته ودافع عنها .

Mohamed Hassan Ouazzani : conquérir l’opinion internationale à la cause du Maroc

Antoine Fleury

Par ses études des Sciences politiques et de Journalisme à Paris dès 1927, le jeune étudiant Mohamed Hassan Ouazzani (MHO) s’est pénétré des débats politiques et sociaux, qui se déroulaient en France et en Europe. Les enjeux de société s’exprimaient de façon frontale et souvent impétueuse après la fin du premier conflit mondial ; les espoirs dans la libération des peuples et la mise en place de nouvelles institutions tant au plan national qu’au plan international s’exprimaient avec éclat. Les confrontations d’idées concernant la paix universelle et la liberté des peuples, y compris de l’emprise coloniale, ont marqué le jeune Marocain.

De cette fréquentation des milieux effervescents des années 1920-30, MHO acquit des convictions et des expériences qui marqueront son parcours :

1. La diversité des opinions et leur légitimité à s’exprimer.

2. La puissance de l’information, d’abord par les journaux, mais aussi par des publications de livres, de bulletins, de revues, de manifestes pour orienter l’opinion sur une question particulière ou pour légitimer ou critiquer des actions et des programmes politiques.

3. La mobilisation de l’opinion française et internationale en faveur de la cause d’un Maroc soumis au pouvoir colonial est devenue l’objectif essentiel de MHO. Son combat pour dénoncer les pratiques coloniales dont son pays était victime lui parut possible et légitime. En effet, en France même et en Europe, des voix s’exprimaient avec vigueur pour condamner l’impérialisme ; le communisme exerçait une fascination, surtout à la suite du triomphe de la révolution bolchévique en Russie et ses tentatives d’expansion mondiale sous l’impulsion de Lénine et de ses camarades de la 3e Internationale. Actifs aussi en France, les communistes apportaient leur soutien aux forces anti-impérialistes. L’étudiant MHO a ainsi découvert que dans la France coloniale des forces militantes en combattaient les pratiques contraires au message humaniste que la France adressait au monde entier. Dans le milieu intellectuel et académique qu’il fréquentait, il y rencontrait des esprits critiques des pratiques d’expansion coloniale par la force, la violence, le non-respect des valeurs de la France les Lumières, patrie des Droits de l’Homme.

Cet environnement politique, intellectuel, culturel et sociétal a ouvert au jeune diplômé de sciences politiques et de journalisme une opportunité d’agir pour l’honneur de son pays, le Maroc; il était convaincu que dans les opinions divergentes en France et en Europe, il pourrait faire entendre sa voix, combattre les préjugés, l’ignorance, rallier des soutiens à la cause dont il s’est fait le combattant, mais un combat par la plume pour convaincre l’opinion et les élites dirigeantes de la justesse des revendications des populations soumises.

Il s’agit ici d’exposer quelques-unes des initiatives prises par MHO pour agir sur l’opinion française et internationale. Il multiplia à cet effet des engagements rédactionnels dans des revues et des écrits militants, avant d’entreprendre la création de journaux qui demeurent des sources essentielles du combat du mouvement national pour la libération du Maroc.

محمد بلحسن الوزاني وعبد الهادي بوطالب  وإرساء نظام الملكية الدستورية بالمغرب

د.محمد شقير

يشترك كل محمد بلحسن الوزاني وعبد الهادي من خلال انتمائهما لحزب الشورى والاستقلال : الأول كمنظر للحزب والثاني كأحد المؤسسين لهذا الحزب، حيث كان عبد الهادي بوطالب عضوا في المكتب السياسي للحزب بينما انتخب الوزاني كأمين عام لهذا الحزب.كما تتقاسم هاتين الشخصيتين  السياسيتين غزارة الإنتاج الفكري بشكل يذكر بعلال الفاسي  و عبد الكريم غلاب  بحزب الاستقلال . فقد تميز محمد بلحسن الوزاني  بالإضافة إلى تكوينه السياسي الحديث بغزارة إنتاجه الفكري حيث خلف تراثا ضخما من الدراسات والأبحاث والتحقيقات الصحفية تتعلق كلها بإصلاح نظام الحكم بالمغرب . فقد ترك محمد حسن  الوزاني مؤلفات هامة من بينها مذكرات حياة وجهاد ( التاريخ السياسي للحركة الوطنية 1900-1955) ، وحرب القلم ( مجموعة مقالات  كتبها بين سنتي 1937 و 1978) ، ودراسات وتأملات  بالإضافة إلى خطب وتصريحات صحفية. ونفس الأمر ينطبق على الأستاذ عبد الهادي بوطالب  ،المتخرج من جامعة القرويين بدكتوراه في الشريعة وأصول الفقه ودكتوراه في الحقوق.، الذي دبج العديد من المؤلفات في السياسة و القانون و الأدب باللغتين العربية والفرنسية بلغت حوالي 58 كتابا في مختلف المجالات الأدبية والتاريخية والسياسية.كما أن الخصلة السياسية المشتركة بينهما هما أنهما مارسا السياسة بنبل ونزاهة فقد ظل الراحلان وفيان  للمبادئ وللقيم التي حملاها سواء ضمن الحركة الوطنية أو في حزب الشورى والاستقلال الذي أسساهوكانا ضمن قيادييه المركزيين  . وفي هذا الصدد أدلى الأستاذ عبد الهادي بوطالب بشهادة في حق الزعيم محمد بلحسن الوزاني لإحدى الجرائد الوطنية: “وحيث طلبت مني أن أتحدث عن محمد بن الحسن الوزاني في عبارات مختصرة فدعني أقول صادقا وبعد معاشرتي عن قرب للرجل إنه كان عنوانا فريدا للاستقامة، والنزاهة، والزهد، والوطنية الصادقة، ورجل المبادئ التي لا يعرف فيها مهاودة ولا تفريطا. ولعله الوحيد من بين الزعماء الوطنيين المؤسسين الرواد للحركة الوطنية الذي لم يجن من الوطن نفعا ماديا ولم يستخلص عن كفاحه عوضا أو ثمنا” .لكن بالإضافة إلى هذه الخصال ، فإن ما يشترك  فيه كل من الزعيم الوزاني والمفكر عبد الهادي  بوطالب هما مشروعهما السياسي من خلال طموحهما الفكري والسياسي في إقامة ركائز نظام ملكية دستورية بالمغرب : الأول من خلال تأسيس حزب للدفاع عن إرساء ركائز نظام ملكية دستورية بالمغرب والثاني من خلال العمل على إرساء دعائم  هذا النظام بالمغرب .

دول في مهب التحولات الجيوستراتيجية

سيداتي، سادتي

في إطار اللقاءات العلمية الشهرية برسم سنة 2022، نظَّم مركز محمد حسن الوزاني للديمقراطية والتنمية البشرية حوارًا حول كتاب الأستاذ المصطفى المعتصم، بعنوان:

دول في مهب التحولات الجيوستراتيجية

شارك في هذه الجلسة الثقافية د. عبدالحفيظ السريتي، إعلامي باحث في القانون العام والعلوم السياسية.

وذ.خالد البكاري، أستاذ جامعي بالمركز الجهوي لمهن التربية والتكوين بالدارالبيضاء.

نُظِّم هذا اللقاء يوم السبت 29 أكتوبر 2022 على الساعة الثالثة زوالا بمقر المركز الكائن ب 53 زنقة علال بن عبد الله، الدارالبيضاء.

نشكركم على حضوركم وعلى مشاركتكم في هذه الجلسة الثقافية، تقبلوا منا فائق المودة والتقدير.

مع أطيب التحيات.

 

 

Mesdames, Messieurs
Dans le cadre de ses activités scientifiques et culturelles au titre de l’année 2022, le Centre Mohamed Hassan Ouazzani pour la Démocratie et le Développement Humain a eu le plaisir d’accueillir
Monsieur Mostafa LMOUATASSIME, Professeur universitaire émérite et acteur politique, pour un débat autour de son ouvrage intitulé :

“Pays face aux Mutations Géostratégiques″

le Samedi 29 Octobre 2022 à 15h00 au siège du CMHO

Avec la participation de Monsieur Abdelhafid SRITI, Analyste et chercheur en droit public et sciences politiques.
et de Monsieur Khalid BEKKARI, Professeur universitaire au Centre régional des métiers d’enseignement et de formation de Casablanca.
Nous vous remercions vivement pour votre présence à ladite conférence et pour votre participation au débat qui a suivi.
Avec nos meilleures salutations.

Elmostapha LMOUATASSIME

-Ex-professeur de géologie à l’école normale supérieure de Rabat
-Acteur politique et ex-secrétaire général du parti Al Badil Al Hadari
-Membre du congrès des partis Arabes
-Membre du congrès national Arabe
-Membre du congrès national Islamique
-Membre du groupe d’action nationale pour le soutien du peuple palestinien

المصطفى المعتصم

-مؤلف الكتاب “دول في مهب التحولات الجيوستراتيجية “
-أستاذ سابق للجيولوجيا بالمدرسة العليا للأساتذة بالرباط – جامعة محمد الخامس –
-فاعل سياسي وأمين عام سابق لحزب البديل الحضاري
-عضو مؤتمر الأحزاب العربية
-عضو المؤتمر القومي العربي
-عضو المؤتمر القومي الإسلامي
-عضو مجموعة العمل الوطنية لدعم فلسطين

 

Abdelhafid SRITI

-Journaliste dans plusieurs institutions arabes et auteur d’articles dans plusieurs journaux et magazines.

-Membre fondateur de l’Organisation pour la liberté des médias et d’expression.

-Membre de l’Association de la liberté maintenant

-Membre du Secrétariat du Groupe de travail national pour la Palestine.

-Membre du bureau exécutif de la Fondation Mohammed Abed Al-Jabri pour la pensée et la culture.

-Membre du Congrès national islamique.

-Membre du Congrès national arabe.

عبدالحفيظ السريتي

عبد الحفيظ السريتي حاصل على الدكتوراه في القانون العام والعلوم السياسية من جامعة محمد الخامس بالرباط.
-إعلامي في عدد من المؤسسات العربية وكاتب مقالات في عدد من الصحف والمجلات المحكمة.
-عضو مؤسس منظمة حريات الإعلام والتعبير
-عضو جمعية الحرية الآن
-عضو سكرتارية مجموعة العمل الوطنية من أجل فلسطين
-عضو المكتب التنفيذي لمؤسسة محمد عابد الجابري للفكر والثقافة
-عضو المؤتمر القومي الإسلامي
-عضو المؤتمر القومي العربي

Khalid BEKKARI

-Né le 06 mars 1973 à Tanger.

-Diplôme d’Etudes Approfondies en Lettres Modernes et Contemporaines 1997.

-Diplôme d’éligibilité éducative de l’Ecole Normale Supérieure de Tétouan 1998.

-Certificat d’agrégation en littérature et langues 2007.

-Master en littérature générale et critique comparée 2008.

-Doctorat en études culturelles et critique post-coloniale 2014.

-Professeur au Centre Régional des Métiers de l’Éducation et de la Formation.

-Rédacteur d’opinion.

-Formateur et Maître de conférences sur les mécanismes onusiens des droits de l’homme.

خالد البكاري

-الازدياد 06 مارس 1973 بطنجة
-دبلوم الدراسات المعمقة في الأدب الحديث والمعاصر1997
-دبلوم الأهلية التربوية بالمدرسة العليا للأساتذة تطوان 1998
-شهادة التبريز في الأدب واللغات 2007
-ماستر الأدب العام والنقد المقارن 2008
-دكتوراه في الدراسات الثقافية والنقد ما بعد الكولونيالي 2014
-أستاذ بالمركز الجهوي لمهن التربية والتكوين
-كاتب رأي
-مكون ومحاضر في الأليات الأممية لحقوق الإنسان

 

دول في مهب التحولات الجيوستراتيجية

هذا الكتاب محاولة للجواب عن أسئلة من قبيل:  هل النظام العالمي وحيد القطبية آيل للسقوط؟ وهل العالم على أعتاب نظام عالمي جديد؟ ومن هم الدول المرشحة لقيادة العالم مستقبلا؟ وما هي المكانة والدور الذي ستطلع به دول غرب آسيا (الإسلامية والعربية) وشمال إفريقيا أي منطقة الشرق الأوسط وشمال إفريقياMENA في هكذا نظام عالمي جديد قيد التشكل؟

هذا الكتاب مكون من ثلاث أجزاء:

الجزء الأول مكون من ثلاث فصول

الفصل الأول يتحدث عن العالم ما بعد انهيار النظام العالمي الثنائي القطبية وكيف حاولت أمريكا ترتيب العالم في أفق بناء إمبراطوريتها خصوصا في شرق أوروبا ودول البلقان وأسيا الوسطى ومنطقة القوقاز وفي الشرق الأوسط .

الفصل  الثاني يسرد  أهم تجليات فشل أمريكا في بناء الإمبراطورية

في الفصل الثالث هناك حديث عن مؤشرات ظهور نظام عالمي جديد

الجزء الثاني : دول في دوامة التحولات الجيوستراتيجية العالمية(دول غرب آسيا وشمال إفريقيا)

يخلص هذا الجزء إلى أن:

دول غرب آسيا وشمال إفريقيا تتأرجح حسب مؤشر التنمية البشرية لعام 2019 بين الرتبة 42 ( الإمارات العربية المتحدة) والرتبة 177( اليمن).

من خلال قراءة التاريخ المعاصر لهذه الدول نجد أنفسنا أمام الكثير من أوجه التشابه بين الأحوال التي سادت دول المنطقة قبل دخول الاستعمار وأحوالها اليوم. وطبيعي في هكذا أوضاع أن تزداد أطماع الاستعمار في العودة إلى هذه المنطقة

دول هذه المنطقة كانت بالأمس قلاعا للاستبداد وحكم الهوى واليوم ما تزال جلها تئن تحت وطأة الاستبداد وحكم الهوى.

بالأمس كانت هذه الدول فضاءات لفساد النخب الحاكمة وغير الكفؤة واليوم ما تزال دار لقمان على حالها في جلها وبعضها  عبارة عن اقطاعيات أو ضيعات في ملكية الحكام.

بالأمس كانت هذه الدول غارقة في المديونية مما أدى إلى فقدانها استقلالية قرارها الاقتصادي واليوم نجد نفس الواقع.

بالأمس كان الاستعمار يسعى لتكريس تبعية نخب هذه الدول له واليوم تسعى هذه النخب لنيل رضى الاستعمار ليقبل بتبعيتها له..

الجزء الثالث

تحديات واكراهات تواجه دول غرب آسيا وشمال إفريقيا و النهضة مشروع مقاومة ، مقاومة نشر «الفوضى الخلاقة» المؤدية إلى إعادة ترتيب خريطة المنطقة من خلال تفتيت دولها من جديد حسب حدود الدم، كمشروع رالف بتيرز ، مخطط عوديد عينون، مخطط برنارد لويس

ومن شروط النهضة من  جديد:

مقاومة التغريب وخطر الإبادة الحضارية .

التشبث بالهوية الجامعة : حيث يسعى الاستعمار لزرع الفوضى في المنطقة مستغلا الهويات الفرعية : القومية والإثنية والطائفية والمذهبية، التي تبرز عندما يضعف الانتساب للهوية الجامعة، هوية الحضارة الإسلامية المستوعبة لكل الهويات القومية الفرعية.  

تحقيق الإصلاح السياسي وإنجاز المصالحات الوطنية

المصالحات بين دول المنطقة

– إصلاح الأوضاع الاقتصادية والاجتماعية وتحقيق ثلاث شروط للتخفيف من وطأة الأوضاع الاقتصادية والاجتماعية السيئة :

الشرط الأول : إعادة النظر في النماذج التنموية والقيام بالإصلاحات الاقتصادية المطلوبة،

الشرط الثاني، بناء مجتمعات التضامن والتكافل

الشرط الثالث ، بناء التجمعات الإقليمية والجهوية ويقترح خمس تكتلات اقتصادية : الاتحاد المغاربي، اتحاد وادي النيل ، مجلس التعاون الخليجي ، اتحاد دول الهلال الخصيب واتحاد دول غرب أسيا الإسلامية.

Pays face aux mutations géostratégiques

Cet ouvrage est une tentative de réponses aux interrogations suivantes : L’ordre mondial unipolaire est-il sur le point de s’effondrer ? Le monde est-il à l’aube d’un nouvel ordre mondial ? Quels sont les pays candidats pour diriger le monde de demain ? Et quels sont le statut et le rôle des pays d’Asie occidentale (islamique et arabe) et d’Afrique du Nord, c’est-à-dire le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, dans un tel nouvel ordre mondial qui est en train de se former ?

Ce livre est composé de trois parties :

La première partie est composée de trois chapitres.

Le premier chapitre rappelle la situation après l’effondrement de l’ordre mondial bipolaire et comment l’hégémonie US a tenté d’organiser le monde à l’horizon de la construction de son empire, notamment en Europe de l’Est, dans les Balkans, en Asie centrale, dans la région du Caucase et au Moyen-Orient.

  • Le deuxième chapitre élucide les manifestations les plus importantes de l’échec de l’Amérique à construire un empire.
  • Dans le troisième chapitre, il y a une appréhension des signes de l’émergence d’un nouvel ordre mondial.

La deuxième partie traite des pays dans l’engrenage des transformations géostratégiques mondiales (pays d’Asie de l’Ouest et d’Afrique du Nord).

Cette section constate que :

L’indice de développement humain en 2019, oscille entre le rang 42  (Émirats arabes unis) et 177 (Yémen).

En lisant l’histoire contemporaine de ces pays, on se retrouve devant de nombreuses similitudes entre les conditions qui prévalaient dans les pays de la région avant l’entrée du colonialisme et leurs conditions aujourd’hui. Il est naturel dans de telles situations que les ambitions du colonialisme attisent des convoitises.

– Les pays de cette région baignaient dans la tyrannie où régnait la fantaisie, et aujourd’hui la plupart d’entre eux gémissent dans les mêmes tares.

– Hier, les élites dirigeantes de ces pays étaient corrompues et incompétentes, et aujourd’hui la maison de Luqman Le Sage est toujours la même dans la plupart d’entre eux, et certains demeurent des fiefs ou des domaines appartenant aux dirigeants.

– Hier, ces pays étaient enlisés dans l’endettement,  faisant perdre ainsi l’indépendance de leur décision économique, et aujourd’hui on retrouve la même réalité.

– Hier, le colonialisme cherchait à perpétuer la dépendance des élites. Ces derniers cherchent aujourd’hui à obtenir l’approbation du colonialisme pour accepter leur subordination.

La troisième partie analyse les défis et les contraintes auxquels sont confrontés les pays d’Asie de l’Ouest et d’Afrique du Nord en faisant remarquer que la Renaissance est un projet de résistance; de résistance à la propagation du « chaos créatif » qui conduit à réorganiser la carte de la région par la fragmentation de ces pays à nouveau selon les “frontières du sang”, comme le projet Ralph Peters, le projet Oded Ainun et le projet Bernard Lewis.

Parmi les conditions de la renaissance :

– Résister à l’occidentalisation et au danger d’extermination culturelle.

– S’accrocher à l’identité collective : là où le colonialisme cherche à semer le chaos dans la région, profitant des sous-identités : nationale, ethnique, sectaire, qui émergent lorsque l’appartenance à l’identité collective fragilise l’identité de la civilisation islamique qui accueille toutes identités infranationales.

– Réaliser des réformes politiques et parvenir à des réconciliations nationales.

– Réconcilier les pays de la région.

– Réformer les conditions économiques et sociales et réaliser trois conditions pour atténuer les piètres conditions économiques et sociales :

Première condition : reconsidérer les modèles de développement et mener les réformes économiques nécessaires.

Deuxième condition : construire des sociétés solidaires.

Troisième condition : construire des groupements régionaux  et  proposer cinq blocs économiques : l’Union du Maghreb, l’Union de la vallée du Nil, le Conseil de coopération du Golfe, la Fédération du Croissant fertile et l’Union des États islamiques d’Asie occidentale.

Consultez l’articlehttps://assafir24.ma/154365/

Les Voies De La Démocratie : Dialogue, Pluralisme, Tolérance et Non-Violence

A l’occasion de la 43ème commémoration du décès de Mohamed Hassan Ouazzani (1910 – 1978) qui coïncide avec la journée internationale de la Démocratie, le Centre Mohamed Hassan Ouazzani a organisé le 1er octobre 2022 une journée d’études sous le thème « LES VOIES DE LA DEMOCRATIE : DIALOGUE, PLURALISME, TOLERANCE ET NON-VIOLENCE ».

   « Tout peuple qui s’endort en liberté se réveillera en servitude… La liberté meurt si elle n’agit point ; elle vit dès qu’elle agit. » [1]

Dans le contexte actuel de crise liée aux conséquences de la pandémie mondiale et aux difficultés énergétiques résultant des conflits en Ukraine et au Moyen-Orient ainsi que des défis causés par les changements climatiques, les dirigeants des Etats sont confrontés à des prises de décisions dans l’urgence et à imposer des mesures contraignantes et autoritaires.

Si la grande majorité des Etats membres des Nations Unies se réclament de la « démocratie », certains d’entre eux ont pris des décisions ne respectant plus les règles élémentaires des institutions démocratiques et des Droits de l’Homme. Même dans les « démocraties dites avancées », des mouvements de citoyens ont dénoncé la violation des procédures démocratiques dans les mesures prises dans l’urgence de la crise. Les dirigeants ont été confrontés à des opinions souvent réfractaires à ce que d’aucuns dénonçaient comme des mesures dictatoriales, contraires aux pratiques démocratiques. A contrario, dans certains pays, des dirigeants populistes ont émergé et se sont affirmés parfois en modèle pour discréditer la démocratie et son manque d’efficacité.

Or, qu’en est-il au Maroc ? Depuis la nouvelle constitution de 2011, qu’en est-il des « avancées démocratiques » promises ? Tous les partis politiques se réclament de la démocratie, mais comment l’ont-ils promue et renforcée dans un contexte des énormes défis de transformation que proposait le Nouveau Modèle de Développement ? Que signifie le référentiel démocratique pour la société dans son ensemble ?

Pa rapport à ces graves questions, le témoignage du promoteur de la démocratie au Maroc qu’a été Mohamed Hassan Ouazzani offre une réflexion stimulante sur ce que peut signifier la mise en œuvre d’une « démocratie authentique ».

Limitons-nous ici à reproduire quelques citations de sa « pensée démocratique » et de ses propositions :

En 1952, en réponse à la question d’un journaliste du Christian Science Monitor de Boston portant sur le type de gouvernement à proposer pour le Maroc indépendant, Mohamed Hassan Ouazzani, après avoir distingué la pratique de la « théocratie en Islam » et la démocratie moderne, répond :

« … Si l’on donne à la démocratie un sens plus large et moins précis, c’est-à-dire la nécessité pour les gouvernants d’avoir le consentement du peuple et de mériter sa pleine confiance ainsi que l’obligation pour eux de se conduire à l’égard du peuple en dirigeants responsables qui réalisent la justice et l’équité entre tous et qui demeurent loin de toute politique de force et de règne personnel, il est exact d’affirmer que le gouvernement musulman est bien une démocratie. »

« L’Islam qui est démocrate par son esprit et ses principes laisse aux Musulmans le soin d’organiser leur gouvernement de la façon la plus conforme à leurs intérêts et la mieux adaptée aux exigences de leur époque. Ainsi donc l’Islam admet parfaitement le système démocratique moderne. C’est l’une des raisons majeures qui ont déterminé les peuples islamiques à introduire chez eux les institutions démocratiques contemporaines ».

« Nous sommes d’autant plus pour le système démocratique occidental que l’Islam y est absolument favorable, je dirai même que la doctrine musulmane est d’accord avec les idées les plus progressistes que nous connaissons en matière de gouvernement démocratique ». (Citations tirées d’Entretiens avec mon père, d’Izarab Ouazzani, p. 31)

Dans un article de 1952, « Choura et indépendance » paru dans Rai Al Amm, le 21 août 1952, (il y a 70 ans !) Mohamed Hasssan Ouazzani écrit :

« La lutte pour l’établissement de ces principes démocratiques est une lutte amère. Pour les réaliser, nous devons d’abord les faire pénétrer dans l’esprit d’un peuple qui a vécu dans l’esclavage pendant des siècles, puis mener une autre lutte plus dure encore contre les forces réactionnaires et tyranniques qui ne peuvent concevoir leur existence qu’en écrasant le peuple sous le faix de l’ignorance et de la misère. »

« Ceux qui croient que seule l’indépendance est capable de réaliser le bonheur des peuples, même dans un régime non démocratique, et pensent que cette indépendance seule est le but de la lutte, devraient jeter un coup d’œil sur des nations dites « indépendantes » qui ne jouissent pas des principes démocratiques ; leurs gouvernants se sont emparés du pouvoir, mais les habitants vivent en arrière du temps et du mode de vie des nations évoluées. »

« Les nations nouvellement indépendantes et qui combattent à présent sur le front démocratique, nous dictent une leçon claire et nette : c’est que la lutte pour la démocratie est aussi chargée de sacrifices et d’embûches que l’est celle pour l’indépendance : elle fortifie notre conviction qu’il faut lutter sur les deux fronts, afin d’asseoir efficacement les bases de la renaissance et de l’évolution de notre peuple ». (Citations tirées d’Entretiens avec mon père, d’Izarab Ouazzani, p. 33- 34.)

Faut-il rappeler ici que le combat de Mohamed Hassan Ouazzani pour l’instauration d’une « démocratie authentique » sera inlassable au moment de l’indépendance et poursuivi avec ténacité jusqu’à sa mort en septembre 1978.

Encore dans le contexte des crises politiques que traverse le Maroc, il dresse un diagnostic sévère de la situation, déclarant que « le Maroc ressemble à un « homme malade » qu’il est urgent de secourir au moyen d’une « grande opération chirurgicale » qui extirpe le mal et que seul peut mener à bien un « praticien qualifié » qui n’est autre qu’une nouvelle équipe dirigeante capable de bien gouverner le pays. »

Dans ses propositions soumises à Sa Majesté le Roi, dès 1965, d’une « Révolution à froid par en haut », qu’il renouvelle et en précise la méthode et les objectifs avec insistance, Mohamed Hassan Ouazzani écrit entre autres au sujet des expériences parlementaires et opérations constitutionnelles, qu’elles ont contribué à « ridiculiser la Démocratie dans ce pays, d’en entacher la réputation, d’en gâcher les institutions et de la discréditer dans l’esprit de la Nation qu’il n’en a connu que les expériences stériles et dépourvues de toute valeur. »

« Si la démocratie et la constitution figurent parmi nos revendications fondamentales, nous leur donnons leur signification réelle qui ne veut dire en aucune façon un « plagiat de la démocratie et de la constitution » tel qu’il est pratiqué dans notre pays et qui est condamné à décevoir complètement et à échouer inévitablement ». (Citations tirées d’Entretiens avec mon père d’Izarab Ouazzani, p. 312-316).

A l’interrogation que posait Mohamed Hassan Ouazzani en 1971 : Où va le Maroc ? Que faire », que pouvons-nous dire aujourd’hui de l’état de la démocratie, de son fonctionnement et de son degré d’intégration par la société marocaine ? En effet, sans culture démocratique, nourrie du pluralisme des opinions et des partis, du dialogue entre gouvernants et gouvernés, de la pratique de la tolérance et de la non-violence dans les échanges entre les humains, une « démocratie authentique », non plagiée, vivante, répondant aux aspirations des citoyens et au respect de leurs droits fondamentaux, ne saurait leur apporter la sécurité et le bonheur.

Confrontée à la nouvelle étape de civilisation qui s’est engagée avec l’émergence du Numérique et aux nouveaux défis et aux nouveaux potentiels qu’elle génère, la société tout entière connaît des transformations qu’induisent les nouvelles technologies de communications et de gestion des relations interhumaines et entre les peuples de la terre entière. Est-ce que ces nouveaux instruments à disposition vont renforcer la démocratie et son fonctionnement, ou au contraire en diminuer son attractivité et sa crédibilité ? Les principes et les pratiques démocratiques ne sont-ils pas contestés de plus en plus frontalement et récusés par des Etats aux régimes autoritaires, voire autocratiques ; les agissements et les discours de ces derniers ne sont-ils pas en train de bouleverser l’ordre mondial et de porter atteinte à la sauvegarde de la paix entre les nations.

L’enjeu de la numérisation des sociétés a d’ores-et-déjà interpellé l’Organisation des Nations Unies qui incite à une coopération numérique internationale, porteuse d’une nouvelle gouvernance mondiale à renouveler et à renforcer dans un esprit de paix mondiale.

Le Maroc est donc lui aussi engagé dans ce processus : y est-il préparé et en quels termes veut-il et peut-il y participer ? Peut-être appartient-il à l’élite de la nation de proposer une ambitieuse utopie pour mobiliser toute la société pour en faire un « modèle de gouvernance et d’un vivre ensemble dans une démocratie authentique», auquel aspiraient Mohamed Hassan Ouazzani et ses compagnons de lutte ?

 

 

 

[1] Citation du philosophe français ALAIN, reproduite dans Démocratie, Journal du PDI, No 1, 7 janvier 1957, p. 5.

إحياءاً للذكرى 43 لوفاة الزعيم محمد حسن الوزاني (1910 – 1978) وبمناسبة اليوم العالمي للديمقراطية ،نظم المركز بمقره يوما دراسيا يتناول موضوع : “سبل الديمقراطية: الحوار، التعددية، التسامح واللاعنف” وذلك يوم السبت فاتح أكتوبر2022

 كل شعب ينام في الحرية يستيقظ في العبودية……. الحرية تموت إذا لم تتصرف؛ تعيش حالما تتصرف

في سياق الأزمة الحالية المرتبطة بعواقب الوباء العالمي وصعوبات الحصول الطاقة الناجمة عن الصراعات في أوكرانيا والشرق الأوسط، فضلا عن التحديات الناجمة عن تغير المناخ، يتخد قادة الدول  قرارات عاجلة ويفرضون تدابير إلزامية وسلطوية.

في حين أن الغالبية العظمى من الدول الأعضاء في الأمم المتحدة تدعي أنها «ديمقراطية»، اتخذ بعضها قرارات لم تعد تحترم القواعد الأساسية للمؤسسات الديمقراطية وحقوق الإنسان. حتى في ما يسمى بـ «الديمقراطية المتقدمة»، استنكرت حركات المواطنين انتهاك أسس الديمقراطية في التدابير المتخذة في حالة الطوارئ أثناء الأزمة الصحية. واجه الزعماء آراء كانت في الغالب مقاومة لما وصفه البعض بإجراءات دكتاتورية تتعارض مع الممارسات الديمقراطية. على العكس من ذلك، في بعض البلدان، ظهر قادة شعبويون وأكدوا أنفسهم أحيانًا كنماذج لتشويه سمعة الديمقراطية وافتقارها إلى الفعالية.

 ماذا عن المغرب؟  منذ الدستور الجديد سنة 2011، ماذا عن “التقدم الديمقراطي” الموعود؟ جميع الأحزاب السياسية تطالب بالديمقراطية ، ولكن كيف رفعتها وعززتها في سياق تحديات التحول الهائلة التي اقترحها النموذج  التنموي الجديد؟ ماذا يعني الإطار المرجعي الديمقراطي بالنسبة للمجتمع ككل؟

علاقة بهذه الأسئلة الجادة ، فإن شهادة مؤسس الديمقراطية في المغرب ، محمد حسن الوزاني ، تحفز التفكير في معنى إرساء أسس “الديمقراطية الحقيقية”.

دعونا نقتصر هنا على استحضار بعض اقتباسات “فكره الديمقراطي” ومقترحاته:

في عام 1951 ، رداً على سؤال الصحفي الأمريكي كارليل موركان حول نوع الحكومة المقترحة في المغرب المستقل، يجيب محمد حسن الوزاني ، بعد التمييز بين ممارسة “الثيوقراطية في الإسلام” والديمقراطية الحديثة:

“… إذا أعطينا الديمقراطية معنى أكثر عمومية و أقل دقة ، أعني أنه يلزم الحكام لكي ينالو رضى الأمة ويستحقوا ثقتهما الكاملة، أن يلزموا بأن يسيروا في الرعاية كمسيرين كسؤولين يحققون العدل والإنصاف بين الجميع، يظلوا بعيدين عن  كل سياسة تتسم بالغطرسة و النفوذ  الشخصي،فمن التأكيد بأن الحكومة الإسلامية فعلا ديمقراطية”.

“إن الإسلام، الذي هو ديمقراطي في روحه ومبادئه، يترك للمسلمين مهمة تنظيم حكومتهم على الطريقة الأكثر ملاءمة لمصالحهم، والأكثر استجابة  لمتطلبات عصرهم. وهكذا فإن الإسلام يقبل تمامًا الأسلوب الديمقراطي الحديث، وان ذلك لمن الأسباب الرئيسية التي دفعت المسلمين إلى أن يدخلوا عنهم الدساتير الديمقراطية المعاصرة “.

“إننا يالأحرى الأسلوب الديمقراطي الغربي الذي يوافقه الإسلام موافقة تامة، بل أقول أكثر من ذلك إن المذهب الإسلامي متفق مع الأكثر النظريات تقدمية التي نعرفها في ميدان الحكم الديمقراطي”. (اقتباسات من كتاب  حدثني والدي، عز العرب الوزاني ، ص 37).

 في غشت 1952  كتب محمد حسن الوزاني في مقال بعنوان “الشورى والإستقلال معا” المنشور في “الرأي العام”:

“إن الكفاح من أجل نظام ديمقراطيي هو كفاح صعب وعسير. لتحقيقها، لابد من كفاح لكي تفهمه الشعوب التي عاشت في تحت السيطرة  لقرون، ولابد من كفاح أعنف و أقوى لتستطيع الشعوب تحقيقه بالرغم عن قوات الطغيان والرجعية التي لا تجد راحتها إلا في شقاء الشعب, ولا ترى حياتها إلا في تنويم الشعب تحت أثقال الجهل و الفقر. “

“إن الذين يظنون بأن الإستقلال وحده هو كفيل على بتحقيق السعادة للأمم و الشعوب ولو في ظل نظام غير ديمقراطي، و يرون أن الإستقلال هو الغاية من الكفاح, وأن الكفاح من أجله يجب أن يسبق أي كفاح,  أحق بأن  يطالبوا بإلقاء  نظرة صغيرة  على شعوب يقال عنها تتمتع باستقلاليتها, ولكنها لا تتمتع بالمبادئ الديمقراطية ؛ قد  استقل بشؤونها  حكامها، ولكنها لم تنعم بالإستقلال يوما واحدا, و ماتزال تعيش متأخرة عن قافلة الزمن و ركب الأمم. »

“الدول الأمم الحديثة العهد بالإستقلال حديثًا التي تكافح اليوم في واجهة الديمقراطية تملي علينا درسًا بليغا يعلمنا أن الكفاح من أجل الديمقراطية لا يقل تضحيات ومتاعب عن  الكفاح من أجل الإستقلال, ويزيدنا إيمانا بان أقوم  سبل الكفاح هو أن تمضي الشعوب في الواجهتين  معا لتربح الوقت وتؤسس دعائم نهضتها على أساس مكين”. (اقتباسات من كتاب  حدثني والدي، عز العرب الوزاني ، ص 42-41.)

نذكر هنا أن كفاح محمد حسن الوزاني من أجل إقامة “ديمقراطية حقيقية” سيكون بلا كلل وقت الإستقلال واستمر بصرامة حتى وفاته في سبتمبر 1978.

مرة أخرى في سياق الأزمات السياسية التي يمر بها المغرب، قام بتشخيص دقيق للوضع ، معلناً أن “المغرب يبدو وكأنه “رجل مريض” بحاجة ماسة للإنقاذ عن طريق” عملية جراحية كبرى ” التي ستقضي على المرض والتي لا يستطيع القيام بها إلا “ممارس مؤهل” ، وهو فريق قيادة جديد قادر على حكم البلاد بشكل جيد. “

وفي مقترحاته المقدمة لجلالة الملك، عام 1965 ، بشأن “ثورة باردة من الأعلى” ، يجددها  بإصرار ويحدد الطريقة والأهداف ، كتب محمد حسن الوزاني ، أيضا ، عن التجارب البرلمانية والعمليات الدستورية ، أنها ساهمت في “الاستهزاء بالديمقراطية في هذا البلد ، وتشويه سمعتها ، وإفساد المؤسسات وتشويه سمعتها في ذهن الأمة ، و التي  لا يعرف عنها سوى تجاربها العقيمة الخالية من أي قيمة. “

“إذا كانت الديمقراطية والدستور من بين مطالبنا الأساسية، فإننا نعطيها معناها الحقيقي الذي لا يعني بأي شكل من الأشكال” انتحال الديمقراطية والدستور” كما هو معمول به في بلدنا، وهو أمر محكوم عليه  حتما بالإحباط  وبالفشل”. (اقتباسات من كتاب  حدثني والدي بقلم عز العرب الوزاني ، ص 312-316),

بشأن السؤال الذي طرحه محمد حسن الوزاني عام 1971: “إلى أين يتجه المغرب؟ ماذا نفعل ، ماذا يمكننا أن نقول اليوم عن حالة الديمقراطية ، وعملها ودرجة اندماجها مع المجتمع المغربي؟ في الواقع ، بدون ثقافة ديمقراطية ، تتغذى على تعددية الآراء والأحزاب ، والحوار بين الحكام والمحكومين ، وممارسة التسامح واللاعنف أثناء التبادل بين الناس، “ديمقراطية حقيقية” ، غير منتحلة ، تعيش و تستجيب لتطلعات المواطنين واحترام حقوقهم الأساسية، لا يمكن أن يجلب لهم الأمن والسعادة.

في مواجهة للمرحلة الجديدة من الحضارة التي بدأت مع ظهور التكنولوجيا الرقمية والتحديات الجديدة والإمكانات الجديدة التي تولدها ، يمر المجتمع ككل بتحولات أحدثتها تقنيات الاتصال وإدارة العلاقات بين البشر وبين شعوب الأرض كلها. هل ستعزز هذه الأدوات الجديدة المتاحة الديمقراطية وعملها ، أم على العكس من ذلك ستقلل من جاذبيتها ومصداقيتها؟ ألا يتم تحدي المبادئ والممارسات الديمقراطية بشكل متزايد وجهاً لوجه من قبل الدول ذات الأنظمة الاستبدادية؛ أليست أفعال وخطابات هذا الأخيرة يخل بالنظام العالمي ويقوض حماية السلام بين الأمم.

لقد شكل رهان رقمنة المجتمعات بالفعل تحديًا للأمم المتحدة ، التي تشجع التعاون الرقمي الدولي، الحامل للحكامة العالمية الجديدة التي يجب تجديدها وتعزيزها بروح السلام العالمي.

المغرب منخرط  هو أيضا في هذه العملية: هل هو مستعد لها وبأي شروط يريدها وهل يمكنه المشاركة؟ ربما يعود الأمر لنخبة الأمة لتقترح استراتيجية مثالية و طموحة لتعبئة المجتمع بأسره لجعله “نموذجاً للحكم والعيش الجماعي في ديمقراطية حقيقية ” ،  وهو الذي يناضل من أجله محمد حسن الوزاني ورفاقه؟

هذه بعض وجهات النظر التي قد تشجع المتدخلين خلال المناقشة المقترحة، و كل واحد مدعو لتقديم الحجج التي يراها مقنعة.

Ilham SLAMTI

 

الدكتورة اسلامتي إلهام. كاتبة ومترجمة و باحثة في التراث اللامادي.
– رئيسة رابطات كاتبات المغرب  والكاتبة العامة للرابطة بجهة فاس/مكناس.
مستشارة العلاقات العامة لمؤسسة مقاربات للنشر والصناعات الثقافية.
لها عدة اصدارات أدبية ونقدية منها :
-وردة من قصر الحمراء(مجموعة قصصية).
-فراشات أنجومان (مجموعة قصصية).
– ستمطر حبا(ديوان شعري).
أناي انت أو ثنائية الحرب والسلم ( ديوان شعري).
-بيبليوغرافيا  المترجمات  المغربية للأعمال الابداعية.
-الترجمة الأدبية بين الممكن والمستحيل “حالة الشعر” نموذجا.
بالاضافة الى العديد من الإصدارات الجماعية.
شاركت الدكتورة إلهام اسلامتي في العديد من التظاهرات الثقافية والملتقيات الأدبية والفنية داخل المغرب وخارجه وحازت على جوائز في مجال التوثيق والابداع الأدبي في صنف القصة القصيرة والفيلم الوثائقي.

Abdelouhab MAALMI

Abdelouhab Maalmi est né en 1952 à Fès, Maroc. Il est Docteur d’Etat en sciences politiques de l’Université Bordeaux I, France. Ambassadeur du Maroc au Vatican de 1997 à 2001, professeur depuis 1976 à la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de l’Université Hassan II, Casablanca. Spécialiste des relations internationales, il enseigne la Théorie des relations internationales, la Géopolitique  et l’Analyse de la politique étrangère.

Il est Membre fondateur du Groupement d’études et de recherches sur la Méditerranée (GERM) (Rabat),  membre de la commission scientifique de l’Annuaire de la Méditerranéedu GERM(dont il est rédacteur en chef depuis avril 2012), de la revue Islamochristiana (Rome), et ancien rédacteur en chef de la revue Prologues (Casablanca). Il est membre honoraire de l’Accademia  Angelica Costantiniana, des Lettres, Arts et Sciences, Rome (novembre 2000) ;Décoré par le Pape Jean-Paul II de la Grand-Croix de l’Ordre de Pie  IX (octobre 1999).

Il a de nombreux travaux de recherches et a donné plusieurs conférences au Maroc et à l’étranger en matière de relations internationales, de géopolitique, de politique étrangère du Maroc, de droit islamique et de dialogue interreligieux. Un intérêt particulier est porté aux problèmes de sécurité et au rôle de  l’OTAN en Méditerranée depuis le début des années quatre-vingt-dix dans le cadre du GERM, de l’enseignement et de la recherche (articles et direction de thèses et mémoires). Il a dirigé et présenté en 2012 les Mélanges offerts en l’honneur du professeur Hassan Ouazzani Chahdi soue le titre Droit et mutations sociales et politiques au Maroc et au Maghreb, Paris, éditions Publisud.

 

Mohamed MOUAQUIT

Docteur d’Etat en Sciences Politiques de l’Université Paris II. France. Il est actuellement professeur  de sciences politiques à la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales. Université Hassan II AïnChok de Casablanca.

Driss MAKBOUL

إدريس مقبول، أستاذ التعليم العالي، أكاديمي مغربي، حاصل على الدكتوراه في اللسانيات العامة واللسانيات العربية، مدير مركز ابن غازي للأبحاث والدراسات الاستراتيجية بمكناس، شارك في العديد من المؤتمرات والندوات داخل الوطن وخارجه، له عدد من المؤلفات منها: الأسس الابستمولوجية والتداولية، والأفق التداولي، والمخفي والمعلن في الخطاب الأمريكي، وسؤال المعنى، والإنسان والعمران واللسان، والإرادة والوجود، وما وراء السياسة وغيرها. نال الباحث عددا من الجوائز العربية منها الجائزة العربية للعلوم الإنسانية من المركز العربي للأبحاث ودراسة السياسات والجائزة العالمية لحوار الحضارات وجائزة منتدى كوالالمبور للفكر والحضارة وجائزة المغرب للعلوم الاجتماعية.

Maarouf DAFALI

Mohamed Maarouf Dafali est Vice-Président du Centre Mohamed Hassan Ouazzani pour la Démocratie et le Développement Humain.

Docteur d’état en Histoire moderne, il enseigne actuellement à la Faculté de Lettres de Ain Chock.

Mountasser FASSI FIHRI

M. FASSI-FIHRI est dirigeant d’une entreprise dans le secteur des technologies de l’information et administrateur de plusieurs PME marocaines. Il est également consultant expert en organisation et gestion des risques.

Il a été président fondateur de la première association marocaine pour le Risk Management en 2008 et co-auteur d’un ouvrage collectif sur les Indicateurs et Tableaux de bord aux éditions AFNOR.

Habib BELKOUCH

يعمل الحبيب بلكوش خبيرا مستشارا في مجالات حقوق الانسان والعدالة الانتقالية لذى عدد من الهيآت والمؤسسات، وهورئيس مركز دراسات حقوق الإنسان والديمقراطية و مدير مجلة دراسات حقوق الإنسان والديمقراطية ونائب رئيسة إئتلاف “المناصفة دابا”.  تقلد عدة مسؤوليات رسمية ومدنية في مجال حقوق الانسان. وساهم السيد بلكوش في مجموعة من الدراسات والتقارير من بينها تقرير الخمسينية للتنمية البشرية بالمغرب، (2006)، وتقرير وطني حول “أوضاع الطفولة بالمغرب” (اليونيسيف 2007)، وتقرير حول ” حالة الطوارئ الصحية بالمغرب: الحكامة الأمنية وحقوق الإنسان” (يوليو 2020) وتقرير حول أوضاع السجون بالمغرب (دجنبر 2021) كما قام السيد بلكوش بتأطير وتنشيط عشرات الندوات والورشات في .مجالات حقوق الإنسان والعدالة الانتقالية والتحول الديمقراطي على المستوى الوطني والإقليمي والدولي

Mostafa BOUAZIZ

Historien, titulaire d’un Doctorat d’Etat à l’Université Paris I Panthéon –Sorbonne et d’un diplôme de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) de Paris. Il est actuellement Professeur de l’Enseignement Supérieur à l’université Hassan II de Casablanca. Il est également Conseiller scientifique de la revue Zamane et membre fondateur de l’Association Marocaine de la recherche historique.

Mostafa Bouaziz a contribué à la rédaction de plusieurs articles dans la presse marocaine et est aussi l’auteur de plusieurs livres et ouvrages dont : Aux origines de la Koutla démocratique (éditions de la Faculté des lettres Aïn Chok, 1997).

Azelarabe LAHKIM BENNANI

Professeur de philosophie, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines Dhar Mehraz, Fès.
Directeur Adjoint du Laboratoire Essor: Droit, Philosophie et Société. Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales, Fès. Université Sidi Momammed Ben Abdellah.
Recherche scientifique:
I-Traduction de l’allemand en arabe:
1996: – Iser W. : Theorie der Literatur. Eine Zeitperspektive. Konstanzer
Universitätsreden: Konstanz, 1992. (arabisch). Editeur
Al Manahil, Fès.
2000: – Wallner F.: Acht Vorlesungen über den Konstruktiven Realismus.
WUV: Wien, 19923
– Wallner F.: Konstruktion der Realität. Von Wittgenstein zum
Konstruktiven Realismus, WUV: Wien, 1992. Les 2 volumes édités en un seul volume chez Info-Print.
2002 – Wallner F.: Science and the Claim of Culture (Manuskript) Info-Print.
2003 – Manfred Frank : Die Grenzen der Verständigung. Afrique-Orient.
Casablanca.
2009 – Wallner F.: Acht Vorlesungen über den Konstruktiven Realismus
WUV: Wien, 19923
– Wallner F.: Konstruktion der Realität. Von Wittgenstein zum
Konstruktiven Realismus, WUV: Wien,
2020 Traduction, introduction et annotation : Jean Greisch : Le buisson ardent et les lumières de la raison, Traduction arabe en 4 tomes. Le Cerf, Dar Kitab Al Jadid, Beirouth, Liban.
2020 Traduction, introduction et annotation: The Fragility of the Goodness. : Martha Nussbaum. Jadawil : Beyrouth, Liban.
II. Articles en langue allemande:
2000 -Karl Bühler, Carl Stumpf und die Brentanoschule. Polare Struktur des Bewusstseins und Darstellungsfunktion. Beiträge zur Geschichte der Sprachwissenschaft, vol. 10: Münster, Nodus Publikationen. Pp.: 131-155.
2003 „Karl Bühler, Carl Stumpf und die Brentanoschule“. Wiederabgedruckt mit leichter Änderung in: „Musik und Sprache. Zur Phänomenologie Von Carl Stumpf.“ Margret Kaiser-El-Safti & Mattias Ballot (Hsg.)(117-130) : Königshausen & Neumann: Würzburg 2003.
2003 ‚ Darstellungsfunktion und Konstruktiver Realismus’. In: Konstruktion und Erziehung. Zum Verhältnis von konstruktivem Denken und pädagogischen Intentionen. K. Greiner & F. Wallner (Hsg.): Verlag Dr. Kovač. Hamburg 2003.
2004 ‚ Kultur und Philosophie an der marokkanischen Universität’.
Polylog. Zeitschrift für interkulturelles Philosophieren Doppelnummer 10-11, Philosophie im 20. Jahrhunderts
Wien Österreich.
2008 Religion und transzendentale Ontologie bei Wittgenstein. In:Phenomenology and Grammar, Jesus Padilla Calvez (Hsg.). Ontos Verlag (Allemagne). Pp. 141- 158.
2010: Integration, Religion und kulturelle Gemeinschaften. In: Intercultural Philosophy. F. Wallner, F. Schmidsberger, F. M. Wimmer (eds.): Peter Lang.
2010 : Fachlexikon für Deutsch als Fremdsprache (Hsg.), Francke 2010.
2011: Religiăo e ontologia transcendental em Wittgenstein. In:
Fenomenologia como Gramătica, Fundaçăo Universidade de Brasilia, 2011.
2012: Der arabische Frühling aus der Perspektive der Menschenrechte. In: MenschenrechtsMagazin, April, 2012, Universität Potsdamm.
2012 Humanitäre Interventionen und die geopolitische Instrumentalisierung der Menschenrechte. In: Kultur, Identität und Menschenrechte. Sarhan Dhouib (eds.):Velbrück Wissenschaft.
2012 Vom Rechtsstaat zum Sozialstaat. Der arabische Frühling. Nr. 28. Polylog pp.75-87.
2013 ¨Philippe Brunozzi, Sarhan Dhouib, Walter Pfannkuche (Hg.) :
Transkulturalität der Menschenrechte. Arabische, Chinesische und europäische Perspektiven. Verlag Karl Alber. P P. 199-213.
2013 Leo Weisgerber und die keltische Sprache als politisches Problem. P. 93-98. Zeitschrift der Philosophischen Fakultät Dhar Elmehraz Fès. Sonderreihe, 2013.
2013 Agonistische Demokratie, Lebensformen und Wertpluralismus. Zeitschrift : Phaenomena. Eds. Dean Komel.
2014 : Gewohnheit, positives Recht und Demokratie. In: Demokratie, Pluralismus und Menschenrechte. Transkulturelle Perspektiven. (S. Dhouib eds.)
2017 Der Protest und die Verpflichtung zur Einhaltung der Gesetze bei dem marokkanischen Philosophen Taha Abd Ar-rahmane. In: Historizizität und Transzendenz im Islam. (J. Beabdeljelil eds.). Islam im Diskurs Band 4. Frankfurter Schriften zum Islam. EB Verlag: Berlin. 193- 212.
2018 Das gesetzliche Unrecht Und das ungesetzliche Recht aus der Perspektive des islamischen Rechts. In: Hikma, Journal of Islamic Theology and Religious Education. . Volume 9, Heft/issue 1, V & R. Göttingen. P. 68-83.
2018 Engagierte Literatur und Kulturkritik in Marokko in den 1960er und 1970er Jahren. In: Kultur als Protest. (S. Dhouib ed.). Delbrück, p. 397-414
2020 Toleranz angesichts des „Feinds“ und die Regeln des Rechts. In: Toleranz. Sarhan Dhouib eds. Velbrück, Frankfurt/M.
III. Livres:
2003 – Recueil d’articles: Musik und Sprache. Zur Phänomenologie von Carl Stumpf. Margret Kaiser-El-Safti & Mattias Ballod (Hrsg.) Karl Bühler und Carl Stumpf und die Brentanoschule (117-130) Königshausen & Neumann, Würzburg.
2003 – الظاهراتية وفلسفة اللغة. تظور مباحث الدلالة في الفلسفة النمساوية، أفريقيا الشرق 3002
2007 – Herméneutique, Esthétique et Théologie. Azelarabe Lahkim Bennani (Hsg.). Actes d’un colloque. Faculé des Lettres et des Sciences Humaines (Dhar Mehraz): Imprimerie Al Ufuk Fès.
2017 الاحتجاج بين القانون والفلسفة. مقالات في الفلسفة والآخلاق. منشورات مختبر الدراسات الرشدية،
جامعة سيدي محمد بن عبد الله فاس
IV. Articles en anglais:
2007 The Public Sphere’s Metamorphosis. The Triangular Relation
Between the NGO, the State and the Globalization: IRIE, vol. 7
2021: Penal law in Islam : The shift from the God’ perspective to the Human One. In: Agus Wahyudi eds.: Social Justice. University Gadjah Mada University Press, Indonesia.
Hermeneutics and social theory. In: CULTURAL HERITAGE: AT THE INTERSECTION OF THE HUMANITIES AND THE SCIENCES.
PROCEEDINGS OF THE HUMBOLDT-KOLLEG (JORDAN, 16-18 APRIL 2019). Reihe: Archäologie: Forschung und Wissenschaft. Bd. 7, ISBN 978-3-643-91252-7.
Coopération internationale:
Coordinateur scientifique des Programmes ERASMUS Plus:
– Université Vienne (Institut IRPA 2017)
– Université Erlangen Allemagne (2018-2019)
– Université Erlangen Allemagne (2020-2023)
– STAFF MOBILITY FOR TEACHING MOBILITY AGREEMENT. Academic year 2017/18 / 20022 between Université Sidi Mohammed Ben Abdellah. Friedrich-Alexander-Universität Erlangen-Nürnberg, , Germany PHIL – Philosophische Fakultät und Departement Theologie, Department islamisch-Religiöse Studien ERASMUS Koordination institutionelle.
– STAFF MOBILITY FOR TEACHING MOBILITY AGREEMENT. Academic year 2018 / 2022 between Université Sidi Mohammed Ben Abdellah.Université Vechta Allemagne. Koordination institutionelle.
– Projet DAAD- Dialogue avec le Monde musulman (2018- 2019-31 décembre 2020) avec la collaboration de quatre universités allemande,
tunisienne, indonésienne et marocaine. Coordinateur allemand : Pr. Dr. Jean Christophe Merle, adresse Mail : jean-christophe.merle@uni.vechta.de. : 4 participants de chaque pays, à savoir Un senior Prof., un Post. Doc. Prof. Un étudiant, 3 mois de bourse, un étudiant, invité au colloque. L’ensemble est de 61 participants, pour 6 colloques à chaque fois dans un pays différent.
Rayonnement international :
I. Membre des Comités Scientifiques des revues internationales suivantes :
Journal of Religion and Transformation. Interdisciplinary Journal of Religion and Transformation in contemporary Society. Unipress, Vienna University Press.
Membre du Comité Scientifique de la revue internationale : Δ O ΚOξ Philosophical Review Vol. 25-26 2020 ISSN : 1989-0202 eISSN : 1989- 2020.
II. Professeur encadrant de la bourse de recherche Feodor- Lynen (Allemagne) du Dr. Sarhan Dhouib: Auffassungen und Begründungsmodelle von Toleranz um 1900 in der arabischsprachigen Philosophie. Zum Wandel normativer Konzepte.
III. Ambassadeur scientifique de la la Fondation Alexander von Humboldt (2017- 2021).

الأخلاق السياسية وبناء الديمقراطية في فكر محمد بلحسن الوزاني

 إدريس مقبول

تسعى الورقة إلى تسليط الضوء على العلاقة التي يلمسها القارئ لفكر الرائد محمد بلحسن الوزاني بين السياسة باعتبارها ممارسة أخلاقية وحاجة المجتمعات إلى الديمقراطية من أجل تحقيق الجوهر الإنساني في العمران البشري.

في الخروج من الاستعمار كما في الخروج من الاستبداد لابد من مرجعية أخلاقية دافعة لتحقيق الغاية التحررية وترسيخها وإرساء وجود إنساني خارج كل أنماط  التقييد والحَجْر، في الورقة نبين كيف دافع محمد بلحسن الوزاني المفكر الطليعي والذي سبق عصره عن الديمقراطية التداولية وعن فكرة التعاقد وتجديد التعاقد وعن العقل التشاوري والتشاركي بلغة هابرماس من أجل تجاوز مسارات الأزمة وتجاوز الجمود الذي يفضي إلى تعطيل آليات الإبداع داخل المجتمعات مع وجود دساتير صورية تكاد تكون بدون روح.

Mohamed Hassan Ouazzani confronté à la question de la « libre pensée »

Mohamed Mouaquit

Le thème de la « libre pensée » apparaît dans un écrit polémique de MHO daté de 1933. Comment MHO affronte-t-il la question ? Celle-ci met à l’épreuve la conviction libérale de l’auteur. Ma contribution cherchera à éclairer la position de MHO sur cette question et à évaluer son libéralisme.

الديمقراطية ومرتكزات البناء : التحدي الثقافي وأزمة آليات الوساطة

الحبيب بلكوش

لا شك ان الاختيار الديمقراطي لم يعد محط جدل أو تشكيك من طرف مختلف الفاعلين السياسيين باعتباره النمط الذي يسمح بتدبير الاختلاف سلميا ويفتح باب المشاركة أمام المواطن ويوفر شروط المسؤولية والمساءلة بقدر ما يحمي حرية الرأي والاختيار. إلا أن مسار التحولات عبر العالم، وحتى في الديمقراطيات العريقة، أبان عن حدود الممارسة الديمقراطية والتحديات التي تواجهها أشكال التعبير والمشاركة بشكل جعل الدعوة تتنامى لفتح أفق أرحب لآلياتها.

وقد اصبح التحدي أكثر جسامة في الدول الحديثة العهد بنمط الحكم هذا من حيث الخصاص والتشوهالذين إلتصقا بالممارسة السياسية وصل حد التشكيك في جدواها وفي النخب التي افرزتها.

وقد طرحت التجربة المغربية هذه التحديات على أكثر من واجهة جعلت خطاب الديمقراطية يتسع، وإفرازات خللها تتعمق،وإعمال النظر والتحليل في الممارسة والآليات يدعو إلى الوقوف على بواعث قلق عميق من آفاق التحولات وما قد تفرزه من مخاطر ونخب.

ومعلوم أن الديمقراطية إن كانت هي نظام حكم، فإنها أيضا ثقافة تنبني على مواطنة كاملة، ومشروع تحمله وترسخ أسسه نخب وهيآت لها مسؤولية في حمايته وتطوير آلياته.

فإلى أي حد استطاعت التجربة المغربية، خاصة منذ ما اصطلح عليه “التناوب التوافقي”، وبالخصوص منذ اعتماد دستور 2011، ان تشق طريق ارساء مشروع ديمقراطي؟ وما دور الفاعل السياسي الحزبي أساسا في ما آلت إليه الممارسة وما أفرزته من مظاهر جعلت المواطن لا ينخرط في آلياتها ومحطاتها سواء المؤسساتية أو الحزبية أو الانتخابية …؟ وهل استطاع الاختيار الديمقراطي أن يؤصل التجربة من خلال نشر ثقافة الديمقراطية داخل المجتمع أو على الأقل في صفوف أعضائه وآلياته التنظيمية؟ وما هي مؤشرات التحديات التي تعيق التطور وتنذر بما قد يعصف حتى بما يتحقق؟ …

تلكم بعض من الأسئلة التي تطرح بحدة في واقعنا إثر ما أفرزته الممارسة، علما بأنها أسئلة مطروحة منذ عقود في فكر أحد رواد الإصلاح المغربي ذ. محمد حسن الوزاني.

“La Démocratie Marocaine” entre verticalité et dialogue, les défis du XXIème siècle 

Mostafa Bouaziz

Ma communication se propose de partir de deux idées fondatrices de la pensée , pléthorique , de Mohammed Hassan Ouazzani , celle du dialogue et celle du lien de droit . À travers ces deux concepts centraux , La communication tentera de montrer comment la verticalité , érigée en mode de gouvernance , marginalise , voir méprise , toute tentative de dialogue , et ainsi elle hypothèque l’émergence d’une citoyenneté positive .
La communication essayera , en même temps , de montre comment les passe-droit qui transcendent les liens sociaux consolident les bases d’une communauté de clientèles et non d’une société démocratique .
La communication illustrera le propos par des exemples empruntés à différents secteurs de la vie publique .

Hommage et Allocution de Bienvenue

Première Séance

Première Séance - Débat et Discussion

Deuxième Séance

Deuxième Séance - Débat et Discussion

Troisième Séance

Troisième Séance - Débat et Discussion

Synthèse et Conclusion de la Journée d’études

Commémoration MHO 9 septembre 2022

يخلد التاسع من شتنبر2022 ذكرى تأبين المشمول برحمته الفقيد محمد حسن الوزاني الذي وافته المنية في التاسع من شتنبر سنة 1978
وتجتمع عائلة و أقارب المناضل الكبير في حفل ديني ينظم في الزاوية الوزانية بمدينة فاس حيث يرقد جسده الطاهر
لقد وضع الفقيد محمد حسن الوزاني حياته في خدمة وطنه، حيث جند مجهوداته المادية والمعنوية من أجل بناء مغرب حداثي، ديموقراطي وحر، يكون مرجعا لكل المغاربة الذين يطمحون لحقوق الانسان

Le 9 septembre 2022 est célébrée la commémoration du décès de Mohamed Hassan Ouazzani, le 9 septembre 1978.

La famille et les proches du grand patriote se réunissent pour une cérémonie religieuse sur sa tombe à la Zaouia Ouazzania en Médina de Fès.

La vie exemplaire de Mohamed Hassan Ouazzani au service de sa Patrie et son combat pour l’avènement d’un Maroc libre, moderne et démocratique demeurent une référence pour tous les Marocains aspirant au respect des droits fondamentaux.

La biographie* de Mohamed Hassan Ouazzani et ses écrits* sont disponibles sur le site du Centre Mohamed Hassan Ouazzani pour la Démocratie et le Développement Humain.

 

Nous vous invitons à écouter et lire les hommages dédiés à cette occasion et les discours prononcés lors de la commémoration du quarantième jour du décès de Mohamed Hassan Ouazzani en cliquant sur les liens suivants :

Hommage de Fathallah Oualalou 

Hommage de Abdelwahab Tazi Saoud 

Hommage de Ahmed Taieb Laalej  

Hommage Abderrahman El Youssoufi

Discours Commémoration du 40e Jour du Décès de MHO à partir de la page 84.

Ainsi que le Poème de Abdelkarim Ouazzani dédié à Mohamed Hassan Ouazzani en cliquant sur le lien suivant : Poème de Abdelkarim Ouazzani

Le documentaire sur la chaîne marocaine Al Aoula :

برنامج الرواد : محمد بن الحسن الوزاني

 

Les témoignages de Monsieur Hamza Al Amine : الزعيم محمد حسن الوزاني و تدويل القضية المغربية

La vidéo de la visioconférence commémorative organisée par le CMHO en 2020 : Mohamed Hassan Ouazzani : Combat pour la Souveraineté, la Démocratie, la Liberté, la Dignité et la Justice (Choix de textes et Commentaires)*

Ainsi que La vidéo de la visioconférence commémorative organisée par le CMHO en 2021 : Démocratie et Développement au Maroc : Potentialités et Limites*

Vous pouvez également accéder à toutes les photos d’archive de feu Mohamed Hassan Ouazzani via le lien suivant : Photos d’archive MHO

 

 

*Liens cliquables

Abdellah Chérif Ouazzani  (1964 – 2022) HOMMAGE ET TEMOIGNAGE

 

شهادة وتكريم لروح الفقيد عبد الله الشريف الوزاني

 

بقلب يمزقه الحزن والأسى تلقى مركز محمد حسن الوزاني للديمقراطية والتنمية البشرية نبأ وفاة الأستاذ عبد الله الشريف الوزاني يومه الأحد 3 يوليوز 2022

هذا الشريف المتصوف الذي تمتّع بذكاء خارق وخصال إنسانية تتغذى من روحانيته المتدفقة، كان لنا دعمًا ثابتًا منذ إنشاء مركزنا. ساهم بقوة وحماس في مختلف لقاءاتنا وندواتنا، من خلال تحليلاته ومداخلاته القائمة على معرفة استثنائية بأصول وتاريخ الإسلام، دينًا وحضارة ومجتمعًا

سمحت له خبرته العلمية في علوم الحياة بتقديم تعليقاته وقراءاته حول التحديات التي تواجه الإنسانية كونيا وهي تمر بمرحلة تحول كبير. كما أصبح تحدي الحداثة الذي دُعيت المجتمعات الإسلامية لخوضه هي معركته الأساسية، التي قادها ليس فقط داخل المغرب، ولكن في أوروبا وأفريقيا وآسيا وأمريكا

رجل العلم والإيمان، ذو سعة الاطلاع الكبيرة، عرف كيف يأسر مستمعيه ويشاركهم قناعاته العميقة. كان لنا شرف الاستماع إليه والاستمتاع به في العديد من لقاءاتنا وندواتنا، وكان مُبرمجا تنظيم لقاءات أخرى معه حول كتابه الأخير “ما “يجب أن تعرفه عن القرآن

اعترافا بالعلاقات الوثيقة والحيوية التي جمعتنا مع السيد عبد الله الشريف الوزاني وتقديراً لوفائه، ولحرصه الحصين على إشاعة المعرفة والمبادئ والقيم السمحة لديننا الحنيف نضع بين أيديكم قائمة بالمحاضرات والندوات المقدمة داخل مركزنا، مصحوبة ببعض الصور المعبرة عن ربطه لعلاقات متينة مع شخصيات متعددة

لا يسعنا في هذا الظرف الأليم إلا أن نتقدم بأحر التعازي وأصدق المواساة لزوجة الفقيد وأبناءه ولكافة ذويه وأصدقائه ومحبيه، مؤكدين تضامننا الصادق معهم في خوض هذه المحنة المؤلمة وأن ترافق دعواتنا وصلواتنا العزيز الشريف الوزاني في سفره الأخير بعالم الخلد والمحبة والسلام، فاللهم ارحمه وارحم أهله من بعده واحرصهم بعينك التي لا تنام

 

*******

ABDELLAH CHERIF OUAZZANI

HOMMAGE ET TEMOIGNAGE

 

Le Centre Mohamed Hassan Ouazzani pour la Démocratie et le Développement humain a appris avec une grande émotion et une profonde tristesse le décès de Monsieur Abdellah Chérif Ouazzani, le 3 juillet 2022. Sa disparition est une grande perte non seulement pour les Chorfas Ouazzani mais aussi pour le Maroc et une partie de l’humanité.

Doté d’une intelligence exceptionnelle et de qualités humaines nourries aux sources d’une intense et vivante spiritualité, Abdellah Chérif Ouazzani a été dès la création de notre Centre d’un soutien indéfectible ; il a pris une part active à l’animation de nos conférences et de nos colloques, en exposant toujours avec conviction et enthousiasme ses analyses fondées sur des connaissances exceptionnelles aussi bien de l’Islam, de ses origines et de son histoire, que de l’Islam en tant que Religion, Civilisation et Société. Sa formation scientifique – Sciences de la Vie – l’autorisait à proposer des commentaires pertinents sur le développement et les défis d’une humanité universelle en pleine transformation et mutation.

Le défi de la modernité que les Sociétés musulmanes étaient invitées à relever était devenu son combat qu’il a mené non seulement au Maroc, mais en Europe, en Afrique, en Asie et en Amérique.

Homme de Science et de Foi, d’une solide érudition, il a su captiver ses auditeurs et leur faire part de ses profondes convictions. Nous avons eu le privilège de l’entendre à plusieurs de nos conférences et colloques ; il était prévu d’organiser encore d’autres échanges, notamment autour de son dernier livre : L’Islam en otage.

En témoignage des liens étroits et vivants que Monsieur Abdellah Chérif Ouazzani et en reconnaissance de sa fidélité, nous proposons une liste des exposés présentés au sein de notre Centre ainsi que quelques photos qui traduisent les nombreux liens d’amitié qu’il a noués avec de très nombreuses personnalités (voir liens ci-dessous).

Nous adressons nos très profondes condoléances à sa famille, à son épouse et à ses enfants, et nous leur assurons notre sincère solidarité dans la traversée de cette épreuve particulièrement douloureuse.

Nos prières accompagnent l’âme de notre très cher Abdellah Chérif Ouazzani tout au long de ce voyage éternel pour un monde de Paix, d’Amour et de Sérénité.

Que Dieu l’accueille en son Saint Paradis.

 

*******

 

 

 

 

 

 

*******

 

–          Conférence – Mercredi 24 Janvier 2018 « Les interactions arts et sciences et la construction de l’avenir du Savoir » : http://mohamedhassanouazzani.org/interactions-arts-sciences-construction-de-lavenir-savoir/#1513624461651-2ea5a01c-709b

 

 

 

 

*******

 

–          Conférence – Jeudi 28 Février 2019 « Les mutations de la question religieuse à notre époque : تحولات المسألة الدينية في عالم متغير » :http://mohamedhassanouazzani.org/les-mutations-de-la-question-religieuse-

 

 

 

 

 

*******

 

–          Conférence – Jeudi 25 Avril 2019 « Comment entretenir et développer l’estime de soi dans un monde où la comparaison avec les autres est la norme » : http://mohamedhassanouazzani.org/comment-entretenir-et-developper-lestime-de-soi-dans-un-monde-ou-la-comparaison-avec-les-autres-est-la-norme

 

 

*******

 

 

 

 

 

*******

 

–          Colloque – Jeudi 19 Septembre 2019 « Mohamed Hassan Ouazzani : genèse et actualité de sa pensée » : http://mohamedhassanouazzani.org/mohamed-hassan-ouazzani-genese-et-actualite-de-sa-pensee

 

 

 

 

 

*******

 

–          Autre Conférence – Vendredi 1er Juillet 2022 « l’Hydre de l’Islamisme Radical » : https://www.youtube.com/watch?app=desktop

 

L’économiste – Mardi 5 Juillet 2022.

 

*******

 

–          Article Hespress « الملك: الراحل الشريف الوزاني قدوة حسنة » : https://www.hespress.com

 

–          Article Hespress «الحراق يستحضر مسار الوزاني.. صادق النصح ومنافح عن العيش المشترك» : https://www.hespress.com/

 

*******

 

  • Autres photos de Moulay Abdellah Chérif Ouazzani dans diverses activités

 

 

 

 

 

 

 

 

 

*******

 

  • Autre Témoignage

 

Problèmes environnementaux : enjeux et défis de la durabilité

Mesdames, Messieurs, Chers membres

Le Centre Mohamed Hassan Ouazzani pour la Démocratie et le Développement Humain a eu le plaisir de vous inviter, à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement, à une visioconférence intitulée :

Problèmes environnementaux : enjeux et défis de la durabilité

Dimanche 5 Juin 2022 à 17h30 

La conférence a été animée par Dr. Mahjoub El Haiba, Professeur de l’Enseignement Supérieur, Faculté de Droit de Casablanca et Membre du Comité des Droits de l’Homme de l’ONU, Maroc.

Avec la participation de:

Dr. Mohamed Behnassi, Professeur de l’Enseignement Supérieur, Faculté de Droit d’Agadir & Directeur du Centre de Recherche en Environnement, de Sécurité Humaine et Gouvernance (CERES), Maroc.

Dr. Miloud Loukili, Professeur de l’Enseignement Supérieur, Faculté de Droit – Agdal, Université Mohamed V de Rabat, Maroc.

Dr. Amal El Idrissi, Professeure de l’Enseignement Supérieur, Faculté de Droit, Université Moulay Ismail de Meknès, Maroc.

Dr. Hind Majdoubi, Professeure de l’Enseignement Supérieur, Faculté de Droit,
Université Ibn Tofail de Kénitra & Chercheuse associée au CERES,
Maroc.

Nous vous remercions d’avoir suivi la séance qui a été  diffusée en direct sur notre chaîne YouTube : 

www.youtube.com/user/FondationMHO

Avec nos meilleures salutations.

Mahjoub El Haiba

Professeur de l’Enseignement Supérieur à la Faculté de Droit de l’Université Hassan II, Aïn Chock, de Casablanca. Consultant dans les domaines  des droits de l’Homme, des droits de l’environnement et de la justice transitionnelle. Membre du Conseil national des droits de l’Homme (catégories des experts). Ex-délégué interministériel aux droits de l’Homme.  Ex-membre ès-qualité du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique. Membre fondateur de l’Organisation Marocaine des Droits de l’Homme. Fondateur et membre du Réseau Arabe de l’Environnement et du Développement (RAED), Caire.

Ex membre et Président du jury du Prix Arabe de l’Environnement. Ex membre et Président du jury du Prix Hassan II de l’Environnement. Ex Vice Doyen de la Faculté de Droit de Casablanca. Ex membre du Conseil Consultatif des Droits de l’Homme (décembre 2002- juillet 2005) Ex Secrétaire Général du Conseil Consultatif des Droits de l’Homme (juillet 2005- mars 2011). Ex membre de l’Instance Équité et Réconciliation (IER).

Hind Majdoubi

Enseignante chercheure à la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques, Université Ibn Tofail Kénitra. Elle est spécialisée en droit de l’environnement et le développement durable. Elle est auteure de plusieurs communications et publications sur le droit de l’environnement, le développement durable, la lutte contre le gaspillage, les OGM, le genre et le changement climatique, notamment. Également professeure invitée à l’université Jean Moulin Lyon III, France.

Amal El Idrissi

Professeure de Droit et de Sciences Politiques à l’Université Moulay Ismail de Meknès, Maroc. Elle a obtenu son doctorat en droit et sciences politiques à l’Université Hassan II de Casablanca, sous le thème: ‘Aménagement de l’eau potable dans le milieu rural’ sous la direction du professeur Mahjoub El Haiba. Elle donne des cours de droit public, elle enseigne également des cours de maîtrise en droit de l’environnement marocain et politiques publiques. Ses intérêts de recherche incluent les questions féminines dans l’Islam et le droit et les transitions constitutionnelles dans les pays MENA.

Mohamed Behnassi

Dr. Mohamed Behnassi est Professeur d’enseignement supérieur à la Faculté des Sciences Juridiques, Économiques et Sociales d’Agadir, Université Ibn Zohr.

Il est titulaire d’un Doctorat sur : « Les négociations environnementales multilatérales : vers une gouvernance mondiale pour l’environnement », soutenue en 2003 à la Faculté des Sciences Juridiques, Économiques et Sociales de l’Université Hassan II de Casablanca. Actuellement, il est Directeur du Centre de Recherche en Environnement, Sécurité Humaine et Gouvernance (CERES).

Ses domaines de recherche couvrent le droit international de l’environnement et du changement climatique, sécurité humaine, développement durable et droits humains.

Il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages collectifs, d’une soixantaine d’articles et de chapitres, et un nombre très important de communications présentées aux colloques scientifiques.

Dr. Behnassi a également organisé plusieurs congrès scientifiques et coordonné des projets de recherche et d’expertise au profit des organismes nationaux et internationaux dans les domaines susmentionnés.

Il est aussi auditeur indépendant de la RSE et membre expert/évaluateur au CNRST/Maroc, IPBES/UN, Medecc/UE, EuroMeSco/UE

Miloud Loukili

Professeur de Droit de la Mer et de Droit International de l’Environnement à la Faculté de Droit, Rabat Agdal, Université Mohamed V

Ancien Directeur de l’Institut Supérieur des Etudes Maritimes (I.S.E.M.), Casablanca

Ancien Directeur de la Marine Marchande, Casablanca

Membre du Bureau du Groupement d’Etudes et de Recherches sur la Méditerranée (G.E.R.M.), Rabat

Co-Président du Conseil Scientifique du Forum de la Mer, El Jadida, Maroc (2014-2019)

Membre Fondateur du Réseau Africain du Droit de l’Environnement, Rabat, 2016

Conseiller auprès du Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) pour la loi du Littoral et l’Economie Bleue.

30ème commémoration de la mort du regretté Izarab Ouazzani (1940-1992)

 

Le 22 juillet 2022, a été célébrée en toute intimité à la Zaouia des Chorfas Ouazzani à Fès, la 30ème commémoration de la mort du regretté Izarab Ouazzani (1940-1992), fils de Mohamed Hassan Ouazzani, fondateur de la Fondation Mohamed Hassan Ouazzani à Fès en 1980 (ancêtre du CMHO actuel) et éditeur de toutes les œuvres de feu son père.
Ci-après, une notice biographique :

 

Izarab Ouazzani a été l’auteur de deux ouvrages où il a entrepris d’achever la rédaction des mémoires de feu son père relatifs à la période 1946 -1955 :
Entretiens avec mon père
http://mohamedhassanouazzani.org/?p=6176
حدّثني والدي
http://mohamedhassanouazzani.org/?p=6181
Il a aussi rédigé un article consacré à Mohamed Hassan Ouazzani dans le Mémorial du Maroc, vol. 6, p. 53-64 : Mohamed Hassan Ouazzani : Le combat de la plume.
http://mohamedhassanouazzani.org/?p=5405
A voir également : La brochure éditée par la Fondation Mohamed Hassan Ouazzani à l’occasion de la 1ère commémoration du Décès du regretté Izarab Ouazzani.
http://mohamedhassanouazzani.org/?p=4663
Le Centre Mohamed Hassan Ouazzani présente ses plus vives condoléances à la famille du défunt, et plus spécialement à sa fondatrice Mme Houria Ouazzani.

تقبّل الخالق تعالى الفقيد العزيز بقبول حسن و عمّه بالمغفرة و الرضوان

 

Les Marocains Juifs : Un Exemple de Fraternisation Judéo-Arabe

Mesdames, Messieurs, Chers membres

Le Centre Mohamed Hassan Ouazzani pour la Démocratie et le Développement Humain eu a le plaisir de vous inviter à sa première visioconférence au titre de l’année 2022 intitulée :

Les Marocains Juifs : Un Exemple de Fraternisation Judéo-Arabe

Jeudi 10 Mars 2022 à 16h00 

La conférence a été animée par Monsieur Mohammed Hatimi, Professeur de l’Enseignement Supérieur à l’Université de Fès.

Avec la participation de:

Monsieur Lionel Tangy-Malca, Président de HOMA Capital. 

Monsieur Elie El Baz, Professeur de l’Enseignement Supérieur à la Faculté de Droit de Casablanca.

Monsieur Mohamed Bourras, Historien Chercheur Spécialiste en Histoire Contemporaine, Nationalisme, Partis Politiques, Juifs du Maroc et Histoire Militaire.

Nous vous remercions d’avoir suivi la séance qui a été diffusée en direct sur notre chaîne YouTube : 

www.youtube.com/user/FondationMHO

Avec nos meilleures salutations.

Mohammed Hatimi

Professeur d’enseignement supérieur à l’Université de Fès, professeur associé à l’Ecole des Hautes en Sciences Sociales (Paris), et l’Université Ca Foscari Venezia. Auteur de plusieurs articles sur la judéité marocaine, il a traduit à l’arabe plusieurs livres, notamment « Juifs du Maroc à travers le monde » (Robert Assaraf), et « The Mellah of Marrakech » (Emily Gottreich). Sa thèse sur l’évolution interne des communautés juives marocaines depuis 1948 à 1961, est en cours de publication. Pr. Hatimi est conférencier pour la promotion et la conservation de l’héritage juif marocain.

Lionel Tangy-Malca

Président de HOMA Capital.

Je suis né au Maroc, un pays que j’ai quitté à l’âge de 13 ans pour rejoindre Marseille où j’ai fait mes études et où j’ai eu l’avantage de devenir mari et père de trois enfants.

Sur le plan professionnel, j’ai toujours évolué dans le secteur financier pour traiter des problématiques d’investissement visant des Institutionnels.

Ma séparation de corps avec ma terre, le Maroc,  me conduit à cultiver mon amour avec celle-ci en faisant notamment la promotion de ses valeurs.

Elie El Baz

Né en 1948 à Bejaâd, Elie Elbaz est professeur de l’enseignement supérieur à la Faculté de droit de Casablanca et Professeur associé à l’Université de Bordeaux (centre d’études d’Afrique Noire). Docteur d’Etat en droit public et sciences politiques et Docteur en histoire, M. El BAZ a suivi ses études supérieures à l’université Paris-I, Pantheon- Sorbonne. Il est également diplômé de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE), (4ème section : sciences religieuses). Membre actif de l’association « Akwass » à Bejaad, il œuvre dans les domaines de lutte contre la pauvreté et de l’analphabétisme, de développement culturel, de la santé et de développement de l’enseignement.

Mohamed Bourrass

Historien chercheur Spécialiste en Histoire Contemporaine/Nationalisme/ Partis politiques/Juifs du Maroc/Histoire Militaire.

FORMATION

❖ 2004 : Doctorat en Histoire contemporaine à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines. Université de Mohammed V de Rabat. Spécialité : Histoire, U.F.R: Le Maroc et le Monde contemporain ; Sujet : Les Partis Politiques et les Juifs marocains entre la conjoncture interne et les effets de l’affaire palestinienne (1934-1967). Sous l’encadrement du professeur Mohammed Kenbib.
❖ 1995 : Diplôme des Etudes Approfondies, option : Histoire contemporaine, Université, Mohammed V, Rabat.
❖ 1994 : Licence en Lettres et Sciences Humaines, Histoire, Université Moulay Ismail, Meknès.

EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE

❖ Dès 1996 : Participation au projet de la base de donnée (Maroc) à la Bibliothèque Générale et Archives à Rabat (Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc), élaborée en collaboration avec la fondation Al- Saoud de Casablanca, et à la base de données « Patrimoine national », comprenant : Un recueil bibliographique : histoire politique Militaire, géographie… En plus de ces projets, j’ai été chargé de l’organisation et la classification des périodiques : Revues, Journaux du Protectorat et après l’indépendance.
❖ 1997-1999 : Secrétaire général de l’Association des Etudiants Chercheurs en Histoire : L’organisation, le développement, l’animation, les voyages d’études et de la coopération avec des Universités internationales.

PRODUCTION SCIENTIFIQUE
❖ 2022 : Contribution au colloque International organisé par l’Institut Royal pour la Recherche, Académie du Royaume du Maroc, sur l’Histoire du Maroc sur le thème : Recherche sur l’histoire du Maroc avec thème : L’histoire du Maroc via les plates-formes numériques : Entre problématique de la mémoire et pouvoir de la connaissance.

❖ 2021 : Contribution à un ouvrage collectif sur l’histoire du Maroc contemporain, entre passé et temps actuel. Œuvres dédiées à Mohammed Kenbib. F.L.S.H Rabat, Série :86. Edition : Abi Rekrak, 2021.
❖ 2019 : Présentation du livre : Les Juifs de Tétouan (1492-1900), histoire et changements entre exigence de recherche monographique et conditions du domaine et de géographie. Bibliothèque générale de Tétouan.
❖ 2017 : Contribution à un colloque organisé par l’Institut Universitaire de Recherche Scientifique à Rabat autour du sujet : Le Maroc et les pays du Golfe Arabe en polarité.
❖ 2016 : Publication d’un article scientifique dans la revue Héspris-Tamuda, Edition consacrée aux Juifs du Maroc, F.L.S.H Rabat.
❖ 2015 : Présentation du livre : Les tactiques militaires dans l’histoire du Maroc, depuis l’ère des Idrissites jusqu’aux Alaouites avant le protectorat, produit par Ahmed Bssiri, Dar Al Kalam, Rabat.
❖ 2013 : Contribution à un colloque national autour du thème : Les Elites dans l’histoire du Maroc, Œuvres dédiées à Mustapha Chapi. Faculté des Lettres et des Sciences Humaines à Rabat. Sujet de conférence : L’Elite politique juive au Maroc à l’ère du Protectorat et avant la création des partis politiques.

❖ 2010 : Présentation du livre : Les relations entre le Maroc et les Etats- unis, œuvre de Mohamed Ben Hachem, Université Mohamed Ibn Abdellah. Dahr Mehraz, Fès.
❖ 10-2009 : Contribution à un colloque international à Tunis autour du thème : Méditerranée et Géostratégie. Titre de conférence : Aspects civilisationnels de l’armée marocaine en Andalousie à l’ère médiévale, (Publiée).
❖ 05-2009 : Publication d’un article sur l’ouvrage de Mustapha Chapi : L’armée marocaine au XIXe siècle, Travaux scientifiques organisées par l’association marocaine de recherche historique, F.L.S.H Rabat.
❖ 10-2008 : Présentation du livre : La coopération Franco-Africaine d’Abdelhamid
Sehnaji. Travaux scientifiques de l’unité de recherche historique, Institut des Etudes Africaines, Rabat, (publiée).
❖ 04-2008 : Organisation et contribution au colloque : Les batailles dans l’histoire du Maroc, organisé par l’unité de recherche en histographie et techniques de presse et de communication. F.L.S.H. Oujda. Titre de conférence : Origines de la pensée stratégique et tactiques de bataille dans l’histographie arabe et marocaine. (Publiée).
❖ 02-2008 : Contribution au séminaire parmi les activités culturelles du Master : Maroc et environnement international à l’ère moderne et contemporaine. Titre de conférence : Le rôle de la presse dans le conflit international sur le Maroc durant la deuxième moitié du XIXe siècle. F.L.S.H, Université Mohamed Ibn Abdellah. Dahr Mehraz, Fès.
❖ 2008 : Présentation du livre : Les Algériens au Maroc de Mohamed Amettat.
Travaux scientifiques organisées par l’association marocaine de recherche historique, F.L.S.H et l’Institut Universitaire de Recherche Scientifique Rabat.
❖ 10-2008 : Contribution à un colloque international organisé par l’Université
Alakhawayn autour du thème : Fès, une histoire internationale. Titre de conférence :
La presse française régionale sur la ville de Fès à l’ère du Protectorat entre soutien de l’institution militaire française et intérêts accordés au domaine au domaine socioculturel de la ville. (Publiée).
❖ 2007 : Présentation d’une étude sur l’histoire militaire à travers l’œuvre du colonel Ahmed Bssiri : Les sources d’histoire militaire. Travaux scientifiques organisées par F.L.S.H, Université Mohamed Ibn Abdellah. Dahr Mehraz, Fès. (Publiée par la commission marocaine d’histoire militaire).
❖ 10-05-2007 : « Perspectives d’une écriture moderne d’histoire militaire : Analyse du livre : source du patrimoine militaire dans la gestion des troupes et la politique des guerres, du Colonel Ahmed Elbssiri » F.L.S.H, Université Mohamed Ibn Abdellah. Dahr Mehraz, Fès.
❖ 23-05-2007 : « Histoire militaire du Maroc : entre la naissance et les sources »,
Contribution aux journées d’étude organisées par le Département d’histoire de la Faculté des Sciences Humaines, Ain Chok, Casablanca sous le thème : Sources
d’histoire militaire du Maroc.

❖ 07-05-2007 : « La stratégie de “sécuriser” les frontières orientales du Maroc, vis-à-vis de l’Institution militaire française, avant l’institution du Protectorat, exemple le centre militaire de Taouirirte entre 1844-1912 », Contribution au colloque organisé a la Faculté des Lettres et Sciences Humaines d’Oujda sous Kasbat Taourirte et Oued Zam : l’espace, histoire, et le développement (Publication en cours).
❖ 14-05-2007 : « Histoire militaire du Maroc : Bilan préliminaire », Hebdomadaire
Alahdate Al Maghribia, n° 2660.
❖ 2006 : Articles publiés dans le cadre des Festivités commémorant le 50° anniversaire de la création des Forces Armée Royales (2006) :
✓ Lecture dans l’ouvrage intitulé : sources du patrimoine militaire : administration
des troupes et politique de guerre, approche historique dans les contextes
militaires.
✓ Genèse d’histoire militaire : approche intellectuelle
✓ Les côtés maritimes militaires dans traités internationales du Sultan Sidi Mohammed Ben Abdellah : contextes juridiques dans le cadre d’union et de paix : 1757-1790.
✓ Guerre et économie pendant la 2°Guerre Mondiale : lecture dans quelques communications du 30°Congrès International d’Histoire militaire.
✓ Exploitation d’archives dans le contexte des études historiques contemporaines
entre théorie et pratique : l’Ecole Dar El Beida comme exemple.
❖ 21-26/02-2005 : Elaboration d’une recherche sur les Kasbahs du Sud marocain, avec la collaboration du CERKAS.
❖ 12-04-2005 : « Le rôle de la presse dans le conflit international sur le Maroc entre
1900-1945, Communication au colloque organisé à  la Faculté des Lettres et Sciences
Humaines d’Oujda sous le thème : Guerre et Médias dans l’histoire.
❖ 22-11-2005 : « Livre et société marocaine : problématique historique à travers l’ouvrage du Abed el Hay Kettani intitulé : l’histoire des bibliothèques musulmanes et des écrivains », contribution aux travaux des journées nationales organisées par l’Association Marocaine pour la Recherche Historique (AMRH), à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Meknès, (Publiée).
❖ 01-02/06/2004 : « Le Maroc dans les archives nationales, entre les obligations
législatives et les exigences de la recherche historique », Contribution aux journées
d’études organisées par l’Institut de la bibliographie analytique et de documentation de l’histoire du Maghreb à l’Université Sidi Mohammed Ben Abd Allah , Dhar Al Mehraz Fés, sous le thème « Le Maroc dans les archives étrangères : bibliographie analytique » en arabe ( publiée sur un site d’Internet).
❖ 02-03/10/2003 : « La presse marocaine et étrangère comme source historique à
l’époque du Sultan Moulay Youssef », Communication aux journées d’études organisées au centre des études et recherches Alaouite à Rissani, par le Secrétariat Générale du Ministère de la Culture sous le thème : « la Dynastie
Youssoufide ».

❖ 2002/12/12 : « l’importance de la presse régionale française au Maroc dans de
l’écriture de l’histoire rurale du Maroc ». Communication à une journée d’étude sous
le thème : « la recherche scientifique et l’écriture de l’histoire rurale » organisée par
la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Kenitra (Publiée).
❖ 06-07/03/2002 : « la conception des chroniqueurs marocains de la compagne,
approche thématique du chroniqueur Abou Khalid Nassiri», Contribution aux journées d’études : « l’espace rural marocain, particularités et changements » organisées par la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Kenitra, en arabe, (publiée).
❖ 14/04/2000 : « Aperçu sur la Presse du sud marocain après l’indépendance, 1956-1967: Du Sahara marocain à Chenguit », Contribution à la Première Rencontre Nationale sur la Culture Saharienne, organisée par la Faculté des Lettres et des
Sciences Humaines de Ben Messik à Casablanca.
❖ 18/02/2000 : Conférence à la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc sur le thème : « La Presse arabe conservée à la Bibliothèque Générale dès son origine à 1956. »
❖ 1999 : « La pensée réformiste du Cheik Maa Elâinaine et Bel ârbi El Alaoui » (en
arabe), Communication au colloque Smara Citadine Spirituelle du Sahara, organisé à
Smara/ Maroc (publiée).
❖ 1998 : « Exil de Mohammed V à travers la Presse » Contribution à la journée d’études parrainée qui s’est tenue à Ouarzazate.
❖ 7-8/4/1997 : « Le Parti Démocrate de l’Indépendance et l’écho de la visite royale en 9 avril 1947 », Contribution au Colloque organisé par l’Université Mohammed V, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Rabat sous le thème : La visite de Sidi Mohammed Ben Youssef à Tanger, 1947 (Publiée).

Les Marocains Juifs :un exemple de fraternisation judéo-arabe

Depuis quelque temps déjà, le Centre Mohamed Hassan Ouazzani pour la Démocratie et le Développement humain envisage d’organiser une conférence/débat sur la place des juifs dans l’histoire du Maroc.

Dans le contexte actuel d’un approfondissement et d’un élargissement des relations entre le Maroc et l’Etat d’Israël, notre Centre estime pertinent de donner une perspective historique au destin des Juifs marocains.

L’exposition en cours du 24 novembre 2021 au 13 mars 2022, sur Les Juifs d’Orient : une histoire plurimillénaire à l’Institut du Monde arabe à Paris invite à mettre en évidence la spécificité marocaine, ne serait-ce que par l’apport documentaire et patrimonial de la culture juive marocaine.

Pour le projet de visio-conférence, notre Centre propose la problématique suivante :
Les Juifs marocains : un exemple de fraternisation judéo-arabe.

Le Centre Mohamed Hassan Ouazzani pour la Démocratie et le Développement humain est légitimé à proposer des échanges sur cette problématique qui fait référence à la fois aux promesses d’un avenir sûr et prospère à l’aube de l’indépendance et à la tragédie de l’exil par vagues successives de centaines de milliers de Juifs marocains.

En effet, Mohamed Hassan Ouazzaniqui a consacré sa vie au combat pour l’indépendance de son pays dès les années 1930 et à la promotion de la démocratie dans un Maroc souverain, s’est prononcé avec vigueur pour rassurer ses compatriotes juifs au moment où des craintes surgissaient sur leur présence et leurs droits suscitées par des propos démagogiques de certains dirigeants politiques et publicistes.

Une réflexion pourrait être ainsi développée à partir des écrits de Mohamed Hassan
Ouazzani ( voir notamment en annexe la reproduction de la page du Journal démocratie, illustrant l’accueil au Cercle de l’Union israélite à Casablanca, le 10 février 1957.)

Dans l’ouvrage Entretiens avec mon père : http://mohamedhassanouazzani.org/entretiensavec-
mon-pere/ (aussi en arabe), Izarab Ouazzani a reproduit plusieurs documents
rassemblés par son père en vue de la rédaction de ses mémoires pour la période 1945-1955, (dont il n’a pas pu achever la rédaction). Le chapitre 7 traite : Les Israëlites marocains, p. 213-218. Il y est justement question d’une « fraternisation judéo-arabe … qui serve d’exemple dans le monde ».

Aux yeux de Mohamed Hassan Ouazzani et des dirigeants de son Parti, le PDI, les Israélites marocains, du fait notamment de leur éducation, de leur formation professionnelle sont appelés à apporter une contribution importante à la mise en place d’un Maroc nouveau, orienté vers la modernité ; leur contribution à la création et à la consolidation d’institutions démocratiques était attendue, car souhaitée par les élites israélites. « L’égalité doit régner entre tous les citoyens… dans tous les domaines » et sans discrimination », proclamait le PDI.

Si en effet, les nouveaux ministères et agences créés au moment de l’indépendance ont compté de nombreux cadres israélites, très rapidement ils ont été dissuadés, voire écartés. Sur cette question, il serait intéressant d’avoir des données plus précises ainsi que des témoignages qui documenteraient le ratage de cette « fraternisation » prometteuse au moment de l’indépendance.

Pour sa part, Mohamed Hassan Ouazzani a déploré cette dérive vers l’exclusion qui a privé le Maroc d’importantes et précieuses ressources humaines au moment où elles étaient indispensables pour la modernisation du pays et l’instauration d’institutions démocratiques authentiques.

Jusqu’à la fin de sa vie, nombreux ont été les témoignages d’Israélites marocains, restés fidèles à leur « combattant patriotique » et tous affectés par l’échec du Maroc nouveau de fraternité.

A partir de cette référence historique, il serait important d’aborder quelles peuvent être les perspectives d’une fraternisation renouvelée entre tous les Marocains d’origine qu’ils soient musulmans ou israélites, émigrés dans le monde entier. En effet, il y a des fraternisations prometteuses dans les diasporas qu’il serait intéressant de mettre en évidence : cercles culturels ou programmes de coopération en faveur du développement humain, éducatif, culturel, socio-économique etc.

Pour cette visioconférence par le biais de zoom, il serait souhaitable d’associer 4-5
intervenants tant du Maroc que de l’étranger, ce qui permet de constituer un panel idéal pour permettre des échanges (voir nos précédentes conférences :
http://mohamedhassanouazzani.org/activites-2/conferences/ ).

 

Centre Mohamed Hassan Ouazzani pour la Démocratie et le Développement humain
Février 2022

محمد بن الحسن الوزاني والمغاربة اليهود
ما بين المطلب السياسي الوطني والفعل اللبرالي القومي 1934 – 1967
محمد برا ص
أستاذ التاريخ المعاصر
الورقة العلمية

غالبا ما يصنف محمد بن الحسن الوزاني على رأس زعماء الحركة الوطنية، الذين تشبعوا بالفكر الغربي. ولد
في العام عشرة وتسعمائة وألف للميلاد، وتوفي في العام ثمان وسبعون وتسعمائة وألف، حيث واكب بذلك مرحلتين
.أساسيتين: فترة الحماية ومرحلة الاستقلال. فكان في كلتا المرحلتين المحرك الرئيس لتياره السياسي

اهتم محمد بن الحسن الوزاني بالعمل السياسي منذ وقت مبكر، فبرز دوره الفعال على الساحة السياسية
الوطنية، سواء داخل التنظيمات السرية التي أنشأها الشباب المغربي المثقف، أو تلك التي انخرطت فيها العناصر
المغربية إلى جانب الزعامات العربية. وبهذا، فإن المساهمة العلمية المقترحة ستعمل على تسليط الضوء على المضامين
الفكرية لمحمد بن الحسن الوزاني في تأطير ه السياسي للمغاربة اليهود، مع تحديد معالم مسار نشاطه الحزبي والسياسي
بشكل عام. كل ذلك في علاقته بالتطو رات السياسية التي عرفها المغرب ضمن فترة الحماية الفرنسية، وبالضبط من ذ
نشأة العمل السياسي للحركة الوطنية إلى حدود العام 1955 ، وما واكب تلك الفترة من مشاورات سياسية حول عدد من القضايا التي تهم المغرب المستقل. بما في ذلك، تحديد ه لمفهوم المواطنة بالنسبة لجميع المغاربة مسلمين ويهود
كما ستنكب هذه المساهمة العلمية أيضا ، على رصد مواقف محمد بن الحسن الوزاني الفكرية والسياسية تجاه
المغاربة اليهود في المغرب المستقل، أي من العام 1956 إلى حدود العام 1967 . مع الأخذ بعين الاعتبا ر ما واكب
المرحلة التاريخية المعنية من مخاص سياس ي وتحولا ت عميقة طبعت المغرب الحديث. علما أن المساهمة تمثل في .عمقها
مشروع كتاب نعمل على إنجازه مستقبلا حول علاقة الأحزاب الوطنية بالمغاربة اليهود بشكل عام
:وتتضمن المداخلة المحاور الكبرى التالية
المحور الأول: محمد بن الحسن الوزاني والمغاربة اليهود في ظل نشاط كتلة العمل الوطني 1934 – 1937
المحور الثاني: محمد بن الحسن الوزاني والمغاربة اليهود في سياق نشاط حزب الشورى والاستقلال 1946 – 1955
المحور الثالث: محمد بن الحسن الوزاني والمغاربة اليهود بالمغرب المستق ل 1956 – 1967 .

Les Marocains Juifs : un exemple de fraternisation judéo-arabe              

INTRODUCTION

 

Au nom du CENTRE MOHAMED HASSAN OUAZZANI POUR LA DEMOCRATIE ET LE DEVELOPPEMENT HUMAIN, j’ai le plaisir de vous inviter à prendre part à cette visioconférence intitulée Les Juifs marocains : un exemple de fraternité judéo-arabe.

Pour animer la conférence et apporter leurs éclairages, notre Centre se réjouit d’accueillir des spécialistes de l’histoire des Juifs du Maroc : le professeur Mohamed Hatimi et le Professeur Mohamed Bourras, tous deux de l’Université de Fès. Leurs recherches et leurs publications renouvellent de façon significative les connaissances sur la situation des Israélites et de leurs relations avec leurs voisins ou partenaires musulmans.

Etant donné la dimension profondément humaine et mémorielle de la situation particulière des Juifs au Maroc, nous avons tenu à associer des intervenants en tant que témoins de leur« vécu marocain ». Je tiens à remercier pour sa disponibilité Monsieur le Professeur Elie Elbaz à apporter son témoignage et son analyse ; il s’est illustré pendant des années à la Faculté de Droit à Casablanca et dans d’autres universités au Maroc et à l’étranger ; il est aussi un membre actif du Conseil national des Droits humains.

Je suis aussi très heureuse d’accueillir Monsieur Lionel Tangy-Malca qui s’est proposé très spontanément et avec enthousiasme d’apporter,depuis Paris où il réside, le témoignage de son attachement indéfectible à sa patrie marocaine ; exerçant des activités dans le monde des affaires au niveau international, ses commentaires et ses suggestions nous permettront de prendre conscience des opportunités qui s’offrent au Maroc dans la compétition mondiale.

Depuis quelque temps déjà, le Centre Mohamed Hassan Ouazzani pour la Démocratie et le Développement humain se proposait d’organiser une conférence/ débat, voire un colloque scientifique sur la place des Juifs dans l’histoire du Maroc.  La pandémie a retardé et empêché d’organiser une séance en présentiel selon nos pratiques depuis des années ; elle nous a contraints en 2020 et 2021 àrecourir à des visioconférences, toutes disponibles sur notre site et sur Youtube.

En ce début d’année 2022, par précaution sanitaire, nous proposons encore de recourir à la visioconférence, notamment pour aborder aujourd’hui la situation des Juifs marocains, leurs liens personnels et affectifs avec leur pays de naissance ou d’origine, liens porteurs de perspectives nouvelles et prometteuses.

En effet, dans le contexte actuel d’un approfondissement et d’un élargissement des relations entre le Maroc et l’Etat d’Israël, notre Centre estime pertinent de donner une perspective historique au destin des Israélites marocains, dont une part importante a émigré en Israël, population émigrée qui procure une assise significative au partenariat entre les deux pays.

Par ailleurs, l’exposition en cours du 24 novembre 2021 au 13 mars 2022, sur Les Juifs d’Orient : une histoire plurimillénaire à l’Institut du Monde arabe à Paris invite à mettre en évidence la spécificité marocaine, ne serait-ce que par l’apport documentaire et patrimonial de la culture juive au Maroc.

De nombreux documents et témoignages montrent la profonde imbrication des cultures juive et musulmane de façon impressionnante dans les diverses régions du Maroc, bien au-delà des grandes cités impériales ou portuaires qui servent souvent de référence.

Signalons encore la diffusion récente d’un documentaire original, passionnant et émouvant, intitulé ZIYARA qui illustre de façon remarquable l’attachement des Israélites aux lieux exceptionnels de mémoire que sont les cimetières et les sanctuaires de Saints vénérés à travers le Maroc. Madame Simone Bitton, autrice de ce film d’une grande authenticité que nous avons souhaité associer à notre séance n’a pas été disponible à notre grand regret. En effet, les séquences de nombreux témoignages qu’elle a recueillis et commentés illustrent de façon exemplaire la thématique proposée ici de la fraternisation entre Juifs et Musulmans au Maroc en tant que réalité vécue de part et d’autre.

Notre Centre Mohamed Hassan Ouazzani pour la Démocratie et le Développement humain estime en effet qu’il est particulièrement légitimé à proposer des échanges sur cette problématique qui nous invite à évoquer les  promesses d’un avenir sûr et prospère à l’aube de l’indépendance ainsi que la tragédie de l’exil, par vagues successives, de centaines de milliers de nos compatriotes israélites.

En effet, Mohamed Hassan Ouazzani a consacré sa vie au combat pour l’indépendance de son pays dès les années 1930 et à la promotion de la démocratie dans un Maroc souverain ; il s’est prononcé avec vigueur pour rassurer ses compatriotes juifs au moment où des craintes surgissaient sur leur présence et leurs droits ; ces craintes étaient suscitées par des propos démagogiques de certains dirigeants politiques et publicistes ; en outre, elles étaient alimentées par des attentats, des meurtres et  des disparitions qui présageaient du pire au moment de l’accession du Maroc à l’indépendance.

D’ailleurs, durant cette période trouble des années 1950, Mohamed Hassan Ouazzani s’est évertué, lors de rencontres avec des responsables de la communauté israélite marocaine et dans ses interviews,  à insister sur la parfaite égalité des droits entre musulmans et israélites dans le Maroc nouveau ; à son avis, ce nouveau Maroc devait se  libérer du colonialisme,  des féodalités et du sectarisme qui bloquaient l’établissement d’institutions démocratiques, condition indispensable à l’accession du pays  à la modernité et à son unité.

Mon père ne ménagea pas ses interventions auprès des organisations juives à l’étranger, notamment lors d’entretiens avec le bureau de l’Agence juive à Genève en 1955. Dans ses mémoires, le directeur de ce bureau rend compte des initiatives et promesses échangées avec des dirigeants des mouvements nationalistes marocains et en particulier du Parti démocrate de l’Indépendance (PDI) de Mohamed Hassan Ouazzani, et cela en vue d’assurer un avenir de paix et de prospérité à la communauté israélite au Maroc.

De retour dans son pays après l’indépendance, Mohamed HassanOuazzani a tenu à inviter tous les compatriotes israélites à se mobiliser pour l’édification d’un Maroc démocratique. Son discours lors de son accueil par la communauté israélite au Cercle de l’Union à Casablanca, le 10 février 1957, en est une parfaite illustration.

Permettez-moi de vous lire un extrait de son discours en réponse aux paroles du Président de cette assemblée, Monsieur Sam Nahon, qui a rappelé, je le cite :

« Dès le début du mouvement nationaliste, le leader du PDI se penchait avec générosité, humanisme et intelligence sur le problème du judaïsme marocain.   … Dès cette époque, alors que le Maroc n’avait pas conscience des problèmes modernes, en grand précurseur, M. Ouazzani prêchait l’égalité et la fraternité entre les différentes communautés religieuses du Maroc ».

Répondant à cette sympathique introduction, Mohamed Hassan Ouazzani déclare :

« Nous restons fidèles à notre lutte. Quand nous avons entrepris avec nos compagnons la libération du sol national, nous étions persuadés que cette libération n’était valable qu’autant qu’elle libérait tous les citoyens marocains – et vous êtes, camarades de confession israélite, d’authentiques citoyens de ce noble pays ».

« L’indépendance acquise doit vous apporter comme à tous les Marocains de grandes satisfactions morales et matérielles. Vous avez des devoirs à l’égard de votre pays, mais aussi des droits. Je vous demande d’œuvrer à parfaire l’indépendance et l’unité de notre pays et à travailler pour contribuer à sa prospérité ».

« En revanche, citoyens marocains de confession israélite, vous avez le droit de vivre en paix, respectés et libres. – Aucune entrave ne doit gêner le plein épanouissement de votre personnalité – le PDI est votre parti, il ne fait aucune différence entre ses adhérents de confession israélite et musulmane – il répond au génie de votre race qui est profondément démocratique – Le PDI ne créera pas de formation spéciale pour les Israélites. En tant que Marocains, ils doivent vivre dans les mêmes formations que les Musulmans. Car c’est en se côtoyant, en se fréquentant, en souffrant ensemble et en triomphant en commun des difficultés que l’on apprend à s’estimer, à s’aimer ».

(fin de la citation à partir du Journal Démocratie du 17 février 1957, accessible en ligne sur le site de notre Centre)

Je tiens encore à signaler que dans l’ouvrage Entretiens avec mon père (qui est aussi en arabe), mon regretté frère Izarab Ouazzani a reproduit plusieurs documents rassemblés par notre père en vue de la rédaction de ses mémoires pour la période 1945-1955, (dont il n’a pas pu achever la rédaction). Le chapitre 7 a pour titre : Les Israélites marocains, p. 213-218. Il y est justement question d’une « fraternisation judéo-arabe … qui serve d’exemple dans le monde ».

Aux yeux de Mohamed Hassan Ouazzani et des dirigeants de son Parti, le PDI, les Israélites marocains, du fait notamment de leur éducation, de leur formation professionnelle sont appelés à apporter une contribution importante à la mise en place d’un Maroc nouveau, orienté vers la modernité ; leur contribution à la création et à la consolidation d’institutions démocratiques était attendue, car souhaitée par les élites israélites. « L’égalité doit régner entre tous les citoyens… dans tous les domaines » et « sans discrimination », proclamait le PDI dans ses nombreuses interventions et publications. Faut-il rappeler que des intellectuels et des experts israélites ont fourni des articles ou des chroniques dans plusieurs numéros du Journal Démocratie entre 1957 et 1958 et dans d’autres publications du partiet dans divers journaux. Je signale notamment les articles d’un très jeune Victor Malka qui animera pendant des années une émission sur la culture juive sur France culture.

Par ailleurs, si les nouveaux ministères et agences créés au moment de l’indépendance ont compté de nombreux cadres israélites, très rapidement ils ont été dissuadés, voire écartés de leurs postes. Sur cette question, il serait intéressant d’avoir des données plus précises ainsi que des témoignages qui documenteraient le ratage de cette « fraternisation » prometteuse au moment de l’indépendance.

Pour sa part, Mohamed Hassan Ouazzani a déploré cette dérive vers l’exclusion qui a privé le Maroc d’importantes et précieuses ressources humaines au moment où elles étaient indispensables pour la modernisation du pays et l’instauration d’institutions démocratiques authentiques.

Jusqu’à la fin de sa vie, nombreux ont été les témoignages d’Israélites marocains, restés fidèles à leur « combattant patriotique » et tous affectés par l’échec du Maroc nouveau de fraternité.

A partir de cette référence historique, il serait important d’aborder quelles peuvent être les perspectives d’une fraternisation renouvelée entre tous les Marocains d’origine qu’ils soient musulmans ou israélites, émigrés dans le monde entier. En effet, il y a des fraternisations prometteuses dans les diasporas qu’il serait intéressant de mettre en évidence : cercles culturels ou programmes de coopération en faveur du développement humain, éducatif, culturel, socio-économique etc.

C’est dire que la question que nous allons aborder aujourd’hui soulève des interrogations à propos de faits historiques oubliés ou délibérément escamotés ; elle ouvre aussi des perspectives sur la prise en compte d’atouts solides en faveur de l’élaboration d’une mémoire partagée entre citoyens musulmans et israélites ; cette mémoire peut non seulement entretenir, mais surtout développer des opportunités d’échanges pacifiques et féconds en référence aux racines communes des deux communautés.

Je suis certaine que nos intervenants sauront apporter des éclairages passionnants et inspirants, non seulement sur les résultats de leur recherche académique, mais aussi sur les vécus des uns et des autres.

Il me reste à remercier encore une fois tous nos intervenants et à saluer aussi le public auquel cette visioconférence est ouverte, public d’ailleurs invité à exprimer ses observations et ses questions par message.

 

 CONCLUSION

A l’issue de ces passionnants exposés et des échanges qui les ont magnifiquement prolongés, je tiens encore à remercier tous les intervenants.

Leurs propos contribuent à la mise en évidence  de l’importance du patrimoine humain, culturel et moral du judaïsme marocain, présent depuis des millénaires dans notre espace maghrébin. L’exil malheureux et regrettable de la grande partie de cette communauté ne doit pas effacer de notre histoire cette expérience privilégiée d’un vivre ensemble et encore moins de notre mémoire nationale.

L’attachement profond et pas seulement émotionnel de milliers d’Israélites établis de par le monde à leurs racines marocaines est un fait qui doit être reconnu par l’ensemble de la population marocaine.  Les programmes d’enseignement général et professionnel devraient apporter des connaissances essentielles sur la présence juive au Maroc et de ses apports importants à l’histoire et à la culture de notre pays.

Les expériences passées d’un “vivre ensemble” entre les communautés juives et musulmanes invitent à nourrir la voie à des dynamiques de nouvelles coopérations fraternelles, notamment dans les diasporas respectives. Ces potentiels de coopération sont des opportunités pour le développement des institutions et des pratiques démocratiques aussi bien au Maroc que dans les populations émigrées.

Notre pays pourra ainsi s’assurer de nouvelles perspectives de développement humain et socio-économique et d’un rayonnement à la hauteur de son prestige historique comme le rêvait mon vénéré père, Mohamed Hassan Ouazzani.

Houria Ouazzani

10 mars 2022

La Fuite des Cerveaux. Cas du Maroc

Mesdames, Messieurs, Chers membres

Le Centre Mohamed Hassan Ouazzani pour la Démocratie et le Développement Humain a eu le plaisir de vous inviter à sa dernière visioconférence au titre de l’année 2021 intitulée :

LA FUITE DES CERVEAUX

Cas du Maroc

Vendredi 10 Décembre 2021 à 15h00 

La conférence a été  animée par Monsieur Mountasser FASSI-FIHRI, Dirigeant d’entreprise.

Avec la participation de:

Monsieur Najib EL KARKOURI, Ingénieur de formation et Directeur Général de l’Ecole Hassania des Travaux Publics

Monsieur Guevara NOUBIR, Professeur à Northeastern University, Boston, USA.

Monsieur Hicham GUESSOUS, Ing. Civil EPFL – Chef de projets Lots Techniques et Énergétiques Chez HRS à Lausanne et Président ACOMS (Association des Cadres d’Origine Marocaine en Suisse).

Nous vous remercions d’avoir suivi la séance qui a été diffusée en direct sur notre chaîne YouTube : 

www.youtube.com/user/FondationMHO

Avec nos meilleures salutations.

Montasser Fassi-Fihri

M. FASSI-FIHRI est dirigeant d’une entreprise dans le secteur des technologies de l’information et administrateur de plusieurs PME marocaines. Il est également consultant expert en organisation et gestion des risques.

Il a été président fondateur de la première association marocaine pour le Risk Management en 2008 et co-auteur d’un ouvrage collectif sur les Indicateurs et Tableaux de bord aux éditions AFNOR.

Najib El Karkouri

Ingénieur de formation, Directeur Général de l’Ecole Hassania des Travaux Publics

EXPERIENCE PROFESSIONNELLE

2020 : Directeur de la Stratégie, du Financement et de la Coopération au Ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau,

2018 : Directeur des Ressources Humaines au Ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau,

2013 : Directeur des Systèmes d’Information au Ministère de l’Equipement, du Transport et de la Logistique,

 

 

Hicham Guessous

Natif de Casablanca où je suis né et grandi; je suis venu en Suisse pour faire mes études d’ingénierie civile à l’EPFL.
Durant mon cursus académique, j’ai entre autres eu la chance d’étudier une année à l’Ecole Centrale Paris où j’étais Vice-Président du Club Centrale Maroc en 2012/2013.
J’ai occupé à l’EPFL le poste de Président de l’Association des étudiants Polytechniciens Marocains de Lausanne en 2013/2014.
Je suis membre de l’Association des Cadres d’Origine Marocaine en Suisse depuis 2017. J’ai occupé le poste de secrétaire général de l’association en 2018, et en suis le président depuis 2019. Dans le cadre de mes fonctions au sein de l’ACOMS, j’ai notamment eu l’opportunité de participer à plusieurs projets de collaboration entre la Suisse et le Maroc (organisation du symposium sur l’innovation 2019 par l’ACOMS à Casablanca à l’UM6SS, diverses actions caritatives, réalisation d’une note destinée à la CSND, etc.)
En ce qui concerne le côté professionnel, je travaille dans le secteur de la construction, et me suis spécialisé dans le domaine des lots techniques et énergétiques (chauffage, froid, ventilation, sanitaire, électricité, automatisme du bâtiment, labels énergétiques). J’ai d’abord travaillé plus de 5 ans au sein de Losinger Marazzi (Bouygues Construction en Suisse) avec des va et vient entre la direction travaux et la direction technique.
J’ai rejoint depuis 2019 l’entreprise suisse de construction HRS, dans laquelle j’occupe le poste de chef de projets, et suis à la fois rattaché à la direction “Réalisation” et à la direction “Calculation et BIM”. J’ai la chance de pouvoir participer à la conception et la réalisation de projets d’envergure et de différentes natures (Logements, Hospitalier, Laboratoires, Bureaux, etc.)

Guevara Noubir

Guevara Noubir is a Professor at Northeastern University. His research interests span a range of problems on the theory and practice of privacy, security, and robustness in networked systems.  Dr. Noubir holds a PhD in CS from EPFL and MS in CS (diplôme d’ingénieur) from ENSIMAG, France. He held research and visiting positions at CSEM SA, EPFL, Eurecom, MIT, and UNL. Professor Noubir received several research awards including the US National Science Foundation CAREER Award, Google Faculty Research Award on Privacy, multiple best paper awards, and led award winning teams in several competitions including the DARPA Spectrum Collaboration Challenge (SC2).

Publications: https://www.ccs.neu.edu/home/noubir/publications.html

Hémorragie des talents, entre contretemps et liberté !

Mountasser Fassi-Fihri

D’aucuns parlent aujourd’hui de l’intensification de la « fuite des cerveaux » et
de ses hypothétiques et fâcheuses répercussions sur une économie toujours en
quête de croissance équilibrée.
Quels sont les enjeux de ce phénomène et quelle en est l’ampleur aujourd’hui ?
Quelles catégories socio-professionnelles et quels métiers sont concernés ?
S’agit-il d’une nouvelle donne générée par une globalisation ayant atteint son
paroxysme ? Cela aurait-il vraiment un impact négatif sur notre économie ou
sommes-nous face à une énième surenchère politique ? Quelles en seraient les
raisons ? Serait-il possible de les contenir ou d’en réduire les effets ? Quelles
mesures prévoir dans le cadre de notre futur modèle de développement ?
Telle est la problématique dont nous tenterons de saisir le sens et pour laquelle
nous proposerons des réflexions concrètes, à même de nourrir la dynamique
d’action économique et politique.

La Fuite des Cerveaux : défis et opportunités

Najib El Karkouri

Loin d’être un nouveau phénomène, la fuite des cerveaux s’intensifie d’année en année, et constitue d’une part un défi pour les entreprises qui sont confrontées à un turnover très important, et d’autre part une opportunité de développement des pays d’origine grâce aux compétences et savoirs investis par les expatriés après leur retour. Comment endiguer cette exode et quelles sont les principaux leviers à activer pour favoriser le retour des talents et bénéficier de leurs expertises ?

La Fuite des Cerveaux. Cas du Maroc

Démocratie et Développement au Maroc : Potentialités et Limites

Mesdames, Messieurs, Chers Membres

En référence aux idées de Mohamed Hassan Ouazzani, à l’occasion de la 42ème commémoration de son décès (1910-1978) et à l’occasion de la Journée Internationale de la Démocratie, le Centre a organisé une visioconférence intitulée :

Démocratie et Développement au Maroc : Potentialités et Limites

Samedi 02 Octobre 2021 à 14h00 

Avec la participation de :  

 Monsieur Mostafa Bouaziz, Historien, Professeur de l’Enseignement Supérieur et Président de la séance.

 Monsieur Mohamed Mouaquit, Professeur de Sciences Politiques à l’Université Hassan II de Casablanca.

Madame Latifa El Bouhsini, Universitaire spécialiste de l’Histoire des Femmes.

 Monsieur Reda Benkirane, Sociologue et Spécialiste en Affaires Internationales.

Monsieur Maarouf Dafali, Historien et Professeur de l’Enseignement Supérieur 

Nous vous remercions d’avoir suivi la séance qui a été  diffusée en direct sur notre chaîne YouTube :

 www.youtube.com/user/FondationMHO

Avec nos meilleures salutations.

Mostafa Bouaziz

Historien, titulaire d’un Doctorat d’Etat à l’Université Paris I Panthéon –Sorbonne et d’un diplôme de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) de Paris. Il est actuellement Professeur de l’Enseignement Supérieur à l’université Hassan II de Casablanca. Il est également Conseiller scientifique de la revue Zamane et membre fondateur de l’Association Marocaine de la recherche historique.

Mostafa Bouaziz a contribué à la rédaction de plusieurs articles dans la presse marocaine et est aussi l’auteur de plusieurs livres et ouvrages dont : Aux origines de la Koutla démocratique (éditions de la Faculté des lettres Aïn Chok, 1997).

Mohamed Mouaquit

Mohamed Mouaquit est  docteur d’Etat en Sciences Politiques de l’Université Paris II. France. Il est actuellement professeur  de sciences politiques à la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales. Université Hassan II AïnChok de Casablanca…Lire la suite.

 

Latifa El Bouhsini

Latifa El Bouhsini est professeure à la faculté des sciences de l’éducation à Rabat, formatrice spécialiste de l’approche genre et droits des femmes. Elle est membre du bureau national de l’École citoyenne des études politiques au Maroc depuis 2012.

Latifa El Bouhsini est docteure en histoire des civilisations, chercheuse dans le domaine de l’histoire des femmes et du mouvement féministe au Maroc. Activiste féministe de gauche, elle est également fondatrice de l’Union d’action féministe en  et membre du bureau national de l’organisation marocaine des droits de l’homme.

Publications en français 

  • Les métiers féminins dans le Maroc médiéval, Ouvrage collectif, Université Ibn Tofaïl, 2005.
  • Le féminisme au Maroc : histoire d’une évolution difficile, 2008.
  • Mouvement des droits humains des femmes : approche historique et archivistique, Ouvrage, 2014.
  • Maroc : acquis et limites du mouvement des femmes dans un ouvrage collectif intitulé, « Etat des résistances dans le Sud Mouvements de femmes », éd, Syllepse, décembre 2015.
  • Une lutte pour l’égalité racontée par les féministes marocaines, la revue « Rives », Université d’Aix-en Provence, mars 2016.
  • L’évolution historique de la participation politique des femmes au Maroc : lecture critique selon l’approche genre, ouvrage collectif, Université Cadi Ayad, Marrakech, 2016.
  • “Les rescapées de l’oubli dans les écrits et dans l’historiographie du
    Maroc entre le XIème et le XIVème siècle, Hesperis-Tamuda, Vol-56, 2021.

Reda Benkirane

Reda Benkirane est titulaire d’un master en études du développement et d’un DEA en sociologie urbaine et anthropologie culturelle de l’institut des hautes études internationales et du développement de Genève, d’un doctorat en philosophie de l’université de Lyon, est sociologue et expert auprès des Nations Unies et d’agences internationales.

Site personnel : www.archipress.org/reda

Livres 

Dernier ouvrage paru : Islam, à la reconquête du sens, Casablanca, La Croisée des Chemins, 2021.

Démographie et géopolitique. Étude critique des travaux d’Emmanuel Todd, Paris, Hermann, 2015.

La Complexité, vertiges et promesses. Dix-huit histoires de sciences, Paris, Le Pommier, 2002, 2006 et 2013.

Le Désarroi identitaire. Jeunesse, arabité et islamité contemporaines, préface de Salah Stétié, Paris, Cerf, 2004 ; Casablanca, La Croisée des Chemins, 2012.

 

Mohamed Maarouf Dafali

Mohamed Maarouf Dafali est Vice-Président du Centre Mohamed Hassan Ouazzani pour la Démocratie et le Développement Humain.

Docteur d’état en Histoire moderne, il enseigne actuellement à la Faculté de Lettres de Ain Chock.

 

Droits des femmes et combat démocratique au Maroc

Latifa El Bouhsini

La question des droits des femmes a constitué un des leviers du combat pour la construction d’un Etat indépendant et démocratique. L’évolution progressive de la situation des femmes notamment dans des domaines tels que l’éducation et l’emploi salarié a contribué à l’émergence d’une élite militante féministe qui a réussi à positionner cette question au cœur de l’agenda relatif au développement. Par ailleurs, l’expérience marocaine des luttes pour la reconnaissance de l’égalité femmes hommes a démontré que cette dernière est tributaire du combat pour la démocratie et les progrès en matière de développement. Les énormes défis que pose la problématique des droits des femmes au Maroc nécessite son inscription dans une vision plus large et appelle une prise de conscience qui capitalise sur les leçons des différentes expériences précédentes.

Brève histoire du développement.Évolution, critique et dépassement

Reda Benkirane

La notion de développement est intimement liée à la modernisation et à l’édification d’États-nations,eux-mêmes en compétition pour la croissance économique et l’octroi de puissance géopolitique qu’elle confère. Depuis deux siècles, le développement a eu différentes significations, au fur et à mesure qu’ils’est déployé et généralisé, et que ses conséquences immédiates sur les sociétés et l’environnement se sont manifestées. Une brève histoire du développement permet d’appréhender l’évolution de cette notion de frappe occidentale, sa critique par diverses institutions et théories spécialisées et son dépassement à l’heure de l’« alerte rouge pour l’humanité » signalée par les rapports successifs sur le réchauffement climatique d’origine humaine et les conséquences catastrophiques qui se font déjà voir un peu partout : augmentation de la température moyenne,démultiplication des cataclysmes naturels, raréfaction des ressources naturelles, étalement du continent plastique au sein des océans,  élévation du niveau de la mer, disparition de territoires insulaires, inégalités fractales et migrations de populations. A l’échelle mondiale, le défi n’est plus tant d’opter pour d’autres modèles de développement, mais de trouver une alternative viable au développement, à la croissance et aux excroissances engendrées par le primat économique – libre-échange et laisser-faire –, la marchandisation et la consommation infinie.

 

 التنمية السياسية أساس التنمية الشاملة : اطلالة على الرؤية التنموية لدى محمد بن الحسن الوزاني

  محمد معروف الدفالي

يهتم الموضوع باختلاف الاقطاب الرئيسيه للحركة الوطنية في العقدين الأولين لعهد الاستقلال حول الوسائل  والعمليات التنموية القادرة على مواجهة التحديات الجديدة للمغرب المستقل وتحضيره للمستقبل . وبمحاورة اقتراح محمد بن الحسن الوزاني انطلاقا من قناعاته الليبرالية ، استراتيجية الاعتماد على بناء المؤسسات الديمقراطية ، إيمانا منه باولوية التنمية السياسية ، وبقدرتهاعلى فتح المجال لغيرها ، من تنمية اقتصادية واجتماعية ، وكذا دورها في الانفتاح على مداخل الحداثة .والمعاصرة

Démocratie et Développement au Maroc : Potentialités et Limites