Comment se réinventer en tant que Citoyens pour une Société Innovante et Compétitive?

Mesdames, Messieurs, Chers Membres

Le Centre Mohamed Hassan Ouazzani pour la Démocratie et le Développement Humain a eu le plaisir de vous inviter à sa cinquième visioconférence intitulée :

Comment se réinventer en tant que Citoyens pour une Société Innovante et Compétitive?

 Jeudi 11 Février à 17h30 

La conférence a été animée par Maha STELATE, Collaboratrice Scientifique du CMHO et Doctorante-Chercheur ès Sciences de Gestion.

En collaboration avec L’Blane for Développement et avec la participation de :

Samia GHMIMED, Junior Manager de Construction à S.M Bureau d’études techniques, Conseillère en Orientation Scolaire, Universitaire et de Carrière, et Secrétaire Générale de L’blane for Developement.

Youssef STELATE, Ingénieur IT à la Commission Nationale de Contrôle de Protection des Données à Caractère Personnel (CNDP), CTO à Hydrobarley, et Président de L’blane for Development.

Nous vous remercions d’avoir suivi la séance disponible sur notre chaîne YouTube.

Avec nos meilleures salutations.

Maha STELATE

Maha Stelate est Collaboratrice Scientifique au sein du Centre Mohamed Hassan Ouazzani pour la Démocratie et le Développement Humain et Doctorante-Chercheur ès Sciences de Gestion au sein du Laboratoire de Recherche : Gestion des Compétences, de l’Innovation et des Aspects Sociaux des Organisations et des Economies (GECIAS) – FSJES Ain Chock – Université Hassan II de Casablanca.

 

Comment se réinventer en tant que citoyens pour une société innovante et compétitive ?

Le dramaturge Irlandais Georges-Bernard Shaw avait dit que « dans la vie, il y a deux catégories d’individus : ceux qui regardent le monde tel qu’il est, et se demandent pourquoi. Et ceux qui imaginent le monde tel qu’il devrait être, et qui se disent : pourquoi pas ? ». Au Maroc, le peuple a choisi depuis un bon moment de se caser dans la première catégorie passive, alors que seule une minorité qui semble ambitieuse et qui s’inscrit dans la deuxième case, celle des citoyens actifs, producteurs, et prêts à explorer le Monde et en faire un paradis.

Cet écart entre des gens vivant dans un même territoire nous pousse à se demander si jamais ce peuple pourrait un jour éclore de cette zone de confort, et de nous donner un exemple de réponse à notre question : Comment est-ce qu’un peuple pourrait se réinventer en tant que citoyens pour une société innovante et conséquemment compétitive ? Lire la suite…

La Sphère Numérique, Promesses et Menaces. Le Meilleur et le Pire des Mondes Possibles

Mesdames, Messieurs

Le Centre Mohamed Hassan Ouazzani pour la Démocratie et le Développement Humain a eu le plaisir de vous inviter à sa quatrième visioconférence intitulée :

La Sphère Numérique, Promesses et Menaces 

Le Meilleur et le Pire des Mondes Possibles

Le Jeudi 10 Décembre à 17h30 

 

La conférence a été animée par Monsieur Reda BENKIRANE, Sociologue et Chercheur associé CCDP/IHEID, Suisse  

Avec la participation de :  

Madame Amal EL FALLAH SEGHROUCHNI, Professeure de Classe Exceptionnelle en Sorbonne Université, Faculté des Sciences et d’Ingénierie.

Monsieur Guevara NOUBIR, Professeur à Northeasthern University, Boston, USA.

Monsieur Amine BENJELLOUN, Consultant Senior en Transformation des Organisations et des Territoires.

Monsieur Rida LARAKI, Directeur de Recherche au CNRS Paris et Professeur à l’université de Liverpool.

Nous vous remercions d’avoir suivi la séance qui a été diffusée en direct sur notre chaîne YouTube. 

Avec nos meilleures salutations.

Reda BENKIRANE

Reda Benkirane est sociologue, docteur en philosophie et consultant international à Genève. Chercheur associé au Centre sur les conflits, le développement et la paix (CCDP) de l’Institut de hautes études internationales et du développement (Genève, IHEID), et membre de l’Institut de recherches philosophiques de Lyon (université Lyon 3), il a mené, depuis une trentaine d’années, d’importantes recherches appliquées et de terrain dans les domaines de l’urbanité, de la complexité, de l’islamité et de la radicalité.

http://www.archipress.org/reda/

Livres 

Islam, à la reconquête du sens, Paris, Le Pommier, 2017, à paraître Casablanca, La Croisée des Chemins, 2021

Démographie et géopolitique. Étude critique des travaux d’Emmanuel Todd, Paris, Hermann, 2015.

La Complexité, vertiges et promesses. Dix-huit histoires de sciences, Paris, Le Pommier, 2002, 2006 et 2013.

Le Désarroi identitaire. Jeunesse, arabité et islamité contemporaines, préface de Salah Stétié, Paris, Cerf, 2004 ; Casablanca, La Croisée des Chemins, 2012.

Articles et entretien en lien avec la sphère numérique

Coronavirus, couronnement des sociétés sécuritaires, Politis, 12 juin 2020

https://www.politis.fr/articles/2020/06/coronavirus-couronnement-des-societes-securitaires-42024

http://mohamedhassanouazzani.org/coronavirus-une-analyse-de-reda-benkirane/

سياسة الوباء في عهد المجتمعات الأمنية
http://mohamedhassanouazzani.org/coronavirus-une-analyse-de-reda-benkirane/#1459958412083-252f22b3-80ae

Pandémie : entre Etats-plateformes et pouvoirs semi-totalitaires. Conversation avec Pierre Lévy, vidéoconférence, 26/06/2020, 93 minutes https://iqbal.hypotheses.org/6584 

YouTube:  https://youtu.be/-4tki0nrtRg

The Alchemy of Revolution: The Role of Social Networks and New Media in the Arab Spring, Geneva Centre for Security Policy, GCSP Policy Paper 2012/7

https://www.archipress.org/docs/pdf/Alchemy_of_Revolution_RBenkirane.pdf

Amal EL FALLAH SEGHROUCHNI

Professeure de Classe Exceptionnelle en Sorbonne Université. Faculté des Sciences et d’Ingénierie…Lire la suite

Guevara NOUBIR

Guevara Noubir is a Professor at Northeastern University. His research interests span a range of problems on the theory and practice of privacy, security, and robustness in networked systems.  Dr. Noubir holds a PhD in CS from EPFL and MS in CS (diplôme d’ingénieur) from ENSIMAG, France. He held research and visiting positions at CSEM SA, EPFL, Eurecom, MIT, and UNL. Professor Noubir received several research awards including the US National Science Foundation CAREER Award, Google Faculty Research Award on Privacy, multiple best paper awards, and led award winning teams in several competitions including the DARPA Spectrum Collaboration Challenge (SC2).

Publications: https://www.ccs.neu.edu/home/noubir/publications.html

Amine BENJELLOUN

Consultant Senior en développement international et innovation, investi pour une meilleure gouvernance RSE en Afrique par la réalisation de projets inclusifs de la jeunesse diplômée… Lire la suite

Rida LARAKI

Rida Laraki est directeur de recherche au CNRS au Lamsade (Université Paris Dauphine)). De 2006 à 2017, il a été professeur à l’École Polytechnique et depuis 2017, il est professeur à l’université de Liverpool. Ingénieur diplômé de l’Ecole Polytechnique de la région Parisienne (1996), il est docteur en mathématiques de l’université Pierre et Marie Curie (2000). Ses travaux de recherche portent sur la théorie des jeux, le choix social, l’économie théorique, l’optimisation, l’apprentissage et la recherche opérationnelle.

Rida est connu pour son travail sur le jugement majoritaire, un mode de scrutin qu’il a inventé avec Michel Balinski. Celui-ci a fait l’objet d’un livre publié chez MIT Press en 2011. Il a organisé le séminaire hebdomadaire en théorie des jeux à l’Institut Henri Poincaré de 2001 à 2018 et a organisé de nombreux colloques et conférences internationales.

Rida Laraki est éditeur associé dans plusieurs revues scientifiques, est responsable du programme doctoral d’informatique à l’université Paris Dauphine, a été responsable du groupe SMAI-MODE. Il est membre élu du conseil de la Game Theory Society et du conseil d’administration de la SMAL.  Enfin, il a co-fondé en 2018 avec Chloé Ridel l’association « Mieux Voter ».

https://sites.google.com/site/ridalaraki/

 

LIVRES

Laraki R.,  J. Renault and S. Sorin (2019) Mathematical Foundations of Game TheorySpringer.

Balinski M. and R. Laraki (2011) «Majority Judgment: Measuring Ranking and Electing»MIT PressEndorsements.

Laraki R.,  J. Renault and S. Sorin (2013) «Bases Mathématiques de la Théorie des Jeux»Editions de l’Ecole Polytechnique.

Laraki R.,  J. Renault and T. Tomala (2006) «Théorie des Jeux: Introduction à la Théorie des Jeux Répétés». Journées Mathématiques XUPS. Editions de l’Ecole Polytechnique.

Articles Grand Publique 

Balinski M., R. Laraki (21 Avril 2016). Pour éviter un nouveau 21 avril, instaurons le « jugement majoritaire »The Conversation (relayé par MarianneFrance Inter, Sud-Ouest).

Avec l’association Mieux Voter (5 Avril 2018). “L’urgence de Mieux Voter“. Libération.

R. Laraki, P. Moritzand C. Ridel (15 Avril 2019). “Réinventer le référendum“. AOC (Analyse, Opinion, Critique).

R. Laraki and C. Ridel(25 Mai 2019). “Pas d’issue pour le Brexit? Le jugement majoritaire peut résoudre le problème“. Variance.eu

R. Laraki (2 Novembre 2020). “Aux États-Unis, le problème est le scrutin majoritaire, pas le collège électoral“.The Conversation.

 

La Sphère Numérique, Promesses et Menaces. Le Meilleur et le Pire des Mondes Possibles

Reda Benkirane

Une des principales conséquences de la pandémie du Covid19 est le fait que l’humanité a complètement basculé dans le numérique. Depuis le début de la crise sanitaire, partout dans le monde, les plateformes numériques ont assuré l’essentiel de nos activités économiques, sociales et culturelles. Travail et enseignement à distance ont été consacrés au cours de l’année 2020…mais aussi traçage et contrôle des individus, surveillance des populations en phase de confinement. D’un côté, toute une économie de la connaissance s’est mise en place, de l’autre, un capitalisme cognitif/culturel ainsi que toutes sortes de pollution affectent les individus autour de la captation de leur attention et de la manipulation de leurs pulsions et de leur psyché. Les technologies de l’information et de la communication promettaient la fin des servitudes concernant l’accès à la connaissance, mais elles peuvent tout autant être utilisées pour miner la démocratie – là où elle régnait jusque-là – et pour renforcer l’autoritarisme et le contrôle grégaire des masses. Comment appréhender le numérique en tant que pharmakon, c’est-à-dire à la fois comme remède et poison, dans ses usages et mésusages au sein de sociétés complexes et sophistiquées ?

Qu’est-ce qui dans l’infotechnologie favoriserait l’intelligence collective, l’accroissement et le partage du savoir, la sauvegarde de l’environnement et des ressources naturelles, la promotion de la démocratie et l’humanisme planétaire ? Qu’est-ce qui est potentiellement toxique pour les individus, les abêtit individuellement et collectivement en tant que bétail cognitif ? L’intelligence artificielle permise par l’essor du numérique va-t-elle triompher en l’humain en le fonctionnalisant en automate comme un autre ? Comment faire pour protéger nos données personnelles qui font les mégadonnées expropriées et exploitées maximalement dans une économie numérique où une poignée d’entreprises fonctionnent en Etats-plateformes autrement plus puissants que les Etats-nations ? Y a-t-il des limites cognitives et psychologiques mais aussi sociétales et environnementales à l’exploitation de ces mégadonnées et à l’emprise de l’infotechnologie sur les sociétés du 21e siècle ? A l’instar des fumées noires des cheminées de la révolution industrielle, se pourrait-il que les algorithmes de la révolution numérique génèrent des pollutions encore mal identifiées, du côté du monde mental, de l’attention profonde et en prise directe avec la psyché et ses impensés ?

Comment les sociétés peuvent-elles agir de manière à changer notre rapport à ce numérique invasif et totipotent et concourir à assurer la viabilité de l’avenir ?

Qu’en est-il pour un pays comme le Maroc, avec tout son potentiel mais aussi son niveau de développement humain somme toute relativement bas ? Le numérique réduit-il ou au contraire renforce-t-il les inégalités économiques et l’autoritarisme politique ? Permet-il à l’Etat une gestion efficiente et à la société civile de s’exprimer, de s’émanciper, de prospérer et de prendre en main sa destinée ? Quelles promesses et quels risques se profilent derrière le numérique pour les pays arabes et africains après les révoltes sociales et la répression/régression qui s’en est suivie ?

C’est ce que nous nous proposons d’aborder et d’approfondir avec des chercheurs de pointe qui sont aussi de fins observateurs de la sphère numérique et des transformations technologiques et sociétales dont elle est porteuse depuis plus d’un quart de siècle.

Mots-clés : algorithme, intelligence artificielle, méga données, fake news, post-vérité, révoltes sociales, GAFA, cryptographie, algorithme, sécurité, surveillance, contrôle, démocratie, révolutions sociales, droits humains, droits numériques, (trans)humanisme, société du savoir.

Aux origines de l’IA, les questions ouvertes : qui parle/joue ? et à/de qui ? *

 

On peut trouver au cœur du texte fondateur de l’intelligence artificielle présents les principaux traits ambivalents de la sphère numérique : confusion et profusion discursive, ambiguïté et jeu autour de l’intelligence et du genre

La mesure des progrès de l’intelligence artificielle (IA) est généralement examinée à travers le « test de Turing». Le logicien britannique Alan Turing a écrit en 1950 un article paru dans une revue de psychologie et de philosophie qui est considéré comme le fondement théorique de l’IA. Dans cet article, il pose tout d’abord la question de savoir si les machines peuvent penser, et comment alors définir la « machine » et la « pensée ». Puis il établit au travers du « jeu de l’imitation » un dispositif composé de trois acteurs : un homme A, une femme B et un interrogateur C. L’interrogateur C, qui n’est pas dans la même pièce que les deux autres, leur pose des questions au travers d’un échange dactylographié. Le jeu de l’imitation commence quand Turing pose la question de savoir ce qui se passerait si une machine prenait le rôle de l’homme A dans la poursuite des questions-réponses avec l’interrogateur C.

Cet article a fait l’objet de très nombreuses exégèses, son ambiguïté ne concerne pas seulement la confusion entre homme et machine, mais la confusion des sexes. La question du sexe des joueurs du jeu de l’imitation intervient à plusieurs reprises puisque Turing imagine la possibilité « de faire jouer à O [l’ordinateur] le rôle de A [l’homme] dans le jeu de l’imitation, le rôle de B [la femme] étant tenu par un homme ». Dans ce même article, un paragraphe intitulé « L’objection théologique », il va même jusqu’à demander « Comment les chrétiens considèrent-ils l’opinion musulmane : « Les femmes n’ont pas d’âme ? » »

Pour Alan Turing (homosexuel dans une Angleterre puritaine et conservatrice), le jeu de l’imitation met en scène l’ambivalence de l’intelligence et de la sexualité comme il l’exprimera au travers d’un paradoxe logique peu avant de mourir tragiquement :

« Turing pense que les machines pensent. Turing ment aux hommes (lies with men). Donc les machines ne pensent pas. »

Il faut savoir qu’Alan Turing fut arrêté en 1952 pour « délits sexuels avec un jeune homme » et condamné à une castration chimique. Il a fini par se suicider par empoisonnement au cyanure.

Cf. Alan TURING, « Computing Machinery and Intelligence », Mind, vol. LXI, n. 236, 1950, (URL:

http://mind.oxfordjournals.org/content/LIX/236/433). Ce texte est paru en français, « Les ordinateurs et l’intelligence », traduit par Patrice Blanchard, paru dans La Machine de Turing, Paris, Seuil, 1999, pp. 134-175.

* Note extraite de Reda Benkirane, Islam, à la reconquête du sens, Paris, Le Pommier, 2017, p. 224.

Le numérique n’est pas neutre, Quid de l’éthique dans la sphère numérique

Amal EL FALLAH SEGHROUCHNI

Leviers de Motivation et de Gouvernance, des Pouvoirs Numériques en Entreprise: Enjeux, Progrès et Risques

Amine BENJELLOUN

Je prend très au sérieux cette conférence et travaille à un contenu innovant, pertinent, intelligible au plus grand nombre et proposant un ensemble de pistes de solutions correctives/alternatives, à l’approche systémique du développement portée aujourd’hui, par les politiques publiques et les stratégies des grands groupes tenant le leadership de l’économie mondialisée.

Le numérique peut promouvoir autant le confort que la toxicité, la justice que l’exclusion, la praticité que la complexification.

En un mot : l’exercice de la citoyenneté ne saurait devenir une compétence. elle doit demeurer pour chacune et chacun d’entre nous, un droit et une responsabilité.

Il y a une dimension trop peu considérée à ce jour, celle de la gouvernance de l’avènement et de l’appropriation numérique. Ce n’est pas seulement une question de compatibilité au quotidien, mais un enjeu majeur pour l’humanité, puisque le numérique est parvenu à un taux de pénétration de notre milieu, pour nous poser désormais question, par son indéniable dimension CIVILISATIONNELLE.

Ainsi, de même qu’il existe des institutions de gouvernance du droit (Conseil Constitutionnel), de l’information (Conseil de l’Audiovisuel), des transformations sociétales à travers le progrès et le vivant (Conseil économique, social et environnemental) ou encore de l’éthique (Conseil de l’éthique scientifique), il nous faut aujourd’hui songer très sérieusement à installer une institution de gouvernance de l’avènement et de l’appropriation numérique et laquelle, dirait le droit, l’opportunité et la sécurité collective à l’aune de l’intégration d’une nouvelle technologie dans notre vivre ensemble.

Voici, les premières considérations suscitant l’intérêt, les échanges et les enjeux de ce que nous sommes entrain de valider par une adoption silencieuse dans nos modes de vies, sans toujours mesurer l’impact pas seulement communicationnel, de ce qui est entrain de profondément les transformer.

Je témoignerai également de situations concrètes vécues, de transformations d’organisations et de territoires, de l’Académie d’Excellence de l’avionneur Airbus aux États Généraux de l’Alimentation ou encore l’intégration de modèles innovants dans l’économie rurale africaine, que j’ai eu l’honneur de diriger et les impacts multiples et notamment psycho-sociologiques de ces progrès, pas toujours simples à maîtriser.

 

 

Comment les mathématiques et l’informatique peuvent améliorer la démocratie

Rida LARAKI

La démocratie est en crise. Les citoyens Européens, Américains, Anglais, Suisses ou encore Marocains éprouvent une méfiance croissante à l’égard des mécanismes utilisés pour élire leurs représentants et organiser des référendums. Ces mécanismes sont injustes et manipulables. De plus, ils peuvent produire des résultats électoraux polarisants – par opposition à consensuels. Par exemple, les référendums binaires qui offrent deux options de réponses : oui-non peuvent conduire à une ambiguïté d’interprétation et donc à une division au lieu de donner des instructions claires à l’exécutif (e.g. le Brexit).

Une démocratie qui fonctionne commence par une élection qui fonctionne. Pour engager les électeurs dans le processus politique et obtenir un mandat plus clair, le vote doit être exprimé d’une manière optimale. Pour renforcer la confiance des électeurs dans le système, le vote doit être juste et résistant aux manipulations.

Motivée par ces principes démocratiques, la présentation vise à démontrer que :

A) Les mathématiques aident à concevoir de nouveaux mécanismes de vote qui sont justes, robustes et possibles. Nous développerons deux exemples: le jugement majoritaire (où les électeurs peuvent mieux exprimer leurs opinions complexes en évaluant chaque option dans une langue commune de notes, telles que «Excellent», «Très bien», «Bien, «Acceptable», «Insuffisant», «Rejeter».) et le système bi-proportionnel (qui nécessite un algorithme complexe pour calculer ses résultats mais qui est néanmoins devenu la loi dans plusieurs Cantons en Suisse).

B) Le numérique est important à différents niveaux pour garantir le bon fonctionnement de la démocratie et notamment la mise en place :

1)  d’une plateforme de votes qui permet aux électeurs de voter facilement et d’obtenir rapidement les résultats;

2) d’un algorithme efficace pour calculer et représenter les résultats;

3) d’une double sécurité : anonymat du vote et intégrité des résultats (cryptographie, blockchain).

4) d’une transparence, notamment des codes sources et d’un contrôle citoyen et juridique à tous les niveaux.

D’autres conditions sont évidement nécessaires pour garantir le bon fonctionnement d’une démocratie : l’éducation depuis le jeune âge (école, université), les institutions juridiques, un contrôle populaire, des médias indépendants, transparence du financement politique, etc.

La Sphère Numérique, Promesses et Menaces. Le Meilleur et le Pire des Mondes Possibles.

Présentation PPT de Professeur Rida LARAKI

Voir la version PDF

Mahjoubi AHERDANE (1921-2020) HOMMAGE ET TÉMOIGNAGE

Mahjoubi AHERDANE (1921-2020) HOMMAGE ET TÉMOIGNAGE

 

Notre Centre Mohamed Hassan Ouazzani pour la Démocratie et le Développement Humain a appris avec une grande émotion et tristesse le décès, le 15 novembre 2020, du grand Patriote, Amazighiste et Homme de culture, Monsieur Mahjoubi Aherdane.

Nous compatissons à la grande douleur de la famille Aherdane, nous l’accompagnons par l’esprit et par le cœur, cette douleur est aussi la nôtre.

Une des missions de notre centre consiste à entretenir la mémoire et l’histoire de toute personne qui a servi notre patrie. En ce moment de deuil nous tenons à vous transmettre en hommage à Mahjoubi Aherdane, le témoignage qu’il a prononcé à l’occasion du quarantième jour du décès de Mohamed Hassan Ouazzani à Fes en octobre 1978 disponible sur le lien suivant, de la page 105 à la page 107 :

http://mohamedhassanouazzani.org/fondation-mohamed-hassan-ouazzani/

Nous vous joignons également le témoignage oral qu’il a prononcé lors de la série documentaire sur l’Histoire du Maroc “تاريخ المغرب المنسي mise en ligne le 05 octobre dernier par le journal électronique “24 ساعة”:

https://www.youtube.com/watch?v=sNMtkBJTX9o&feature=emb_title

Nous adressons nos sincères condoléances à tous ses compagnons et à tous nos compatriotes. Qu’Allah puisse accueillir son âme en son Saint Paradis.

في ذكرى وفاة الراحل الكبير محمد بلحسن الوزاني‎

في ذكرى وفاة الراحل الكبير محمد بلحسن الوزاني

تخلد مؤسسة محمد بلحسن الوزاني ذكرى وفاة زعيمها الراحل الذي وافته المنية في التاسع من شهر شتنبر 1978.وبهذه المناسبة، لا يمكن لنا في مؤسسة عبد الهادي بوطالب إلا أن نستحضر نضال الفقيد الوطني وكفاحه المبكر وهو في ريعان الشباب ضد الحماية الاستعمارية. لقد كان الراحل كاتبا موهوبا، حيث جعل من الإعلام أداة من أدوات التعريف بقضية الشعب المغربي، وإطارا لفضح أساليب الاستعمار، ومن بينها على سبيل المثال، مؤامرة الظهير البربري الذي كان يهدف إلى تقسيم الأمة المغربية

ويشهد التاريخ المعاصر، كما سبق للأستاذ عبد الرحمن اليوسفي أن أكد على ذلك  في ندوة دولية حول ذكرى وفاة الفقيد بمدينة فاس في سنة 1998، يشهد للزعيم محمد بلحسن الوزاني على الخصوص، مواقفه ونظرياته المتميزة حول الديمقراطية التي رآها الجسر القوي والأساسي للمرور إلى تحقيق أي استقلال اقتصادي أو اجتماعي أو سياسي. وقد ظل الراحل وفيا لمبادئه وللقيم التي حملها سواء ضمن الحركة الوطنية أو في حزب الشورى والاستقلال الذي كان له شرف زعامته أو على امتداد سنوات الاستقلال، وفي هذا الصدد نقدم جزءا من شهادة كان قد أدلى بها الأستاذ عبد الهادي بوطالب في حق الفقيد لإحدى الجرائد الوطنية: “وحيث طلبت مني أن أتحدث عن محمد بن الحسن الوزاني في عبارات مختصرة فدعني أقول صادقا وبعد معاشرتي عن قرب للرجل إنه كان عنوانا فريدا للاستقامة، والنزاهة، والزهد، والوطنية الصادقة، ورجل المبادئ التي لا يعرف فيها مهاودة ولا تفريطا. ولعله الوحيد من بين الزعماء الوطنيين المؤسسين الرواد للحركة الوطنية الذي لم يجن من الوطن نفعا ماديا ولم يستخلص عن كفاحه عوضا أو ثمنا

وعندما تقلد منصب وزير الدولة في أول حكومة أسسها الملك الحسن الثاني لم يمكث في الوزارة إلا أياما معدودات وبعث باستقالته من القاهرة وهو على رأس وفد المغرب إلى الجامعة العربية للحضور في دورة مجلس الوزراء. وعاد إلى المغرب فوجد أن حسابه بالبنك قد وضعت فيه الخزينة مرتبه الشهري بكامله، بينما كانت استقالته في يوم العشرين من الشهر، فأرجع إلى الخزينة من مرتبه ما ينوب العشرة أيام التي لم يعمل فيها وزيرا. وكان هذا المرتب الأول والأخير، إذ لم يشغل بعد ذلك أية وظيفة قط إلى أن وفاه أجله بعد سقوطه جريحا وفقده ذراعه في محاولة انقلاب الصخيرات. وكان لذلك أثر على صحته، انتهى به إلى لقاء الله، رحمه الله وأثابه”

لهذا وبمناسبة هذه الذكرى، نترحم على الفقيد الذي مازال حيا بيننا بنضاله وكتاباته ومواقفه، التي ينبغي أن يستخلص منها شباب المغرب كل الدروس، لمواصلة الكفاح من أجل التنمية والديمقراطية والعدالة الاجتماعية، وهي نضالات وكتابات ومواقف تسهر عليها مؤسسة محمد بلحسن الوزاني بإدارة الأستاذة حورية الوزاني ابنة الراحل ونخبة من المثقفين، الذين نؤكد مرة أخرى بهذه المناسبة، على التعاون بين مؤسستينا في الاتجاه الذي يساهم في تقريب التاريخ الوطني من الشباب، ويساهم أيضا في مناقشة ومعالجة الإشكاليات التي تواجه تقدم وتطور المجتمع المغربي

رحم الله الفقيد وجازاه الله أحسن الجزاء

Mohamed Hassan Ouazzani : Combat pour la Souveraineté, la Démocratie, la Liberté, la Dignité et la Justice (Choix de textes et Commentaires)

Mesdames, Messieurs

Pour sa troisième visioconférence, à l’occasion de la 41ème commémoration du décès de Mohamed Hassan Ouazzani (1910-1978) et à l’occasion de la journée internationale de la démocratie, le Centre Mohamed Hassan Ouazzani pour la Démocratie et le Développement Humain a organisé le Vendredi 23 octobre 2020 à 17h30 une visioconférence intitulée :

Mohamed Hassan Ouazzani : Combat pour la Souveraineté, la Démocratie, la Liberté, la Dignité et la Justice

(Choix de textes et Commentaires)

Avec la participation de :  

Monsieur Abdelaziz KARRAKY, Professeur et Vice Doyen de la FSJES Souissi de Rabat.

Monsieur Abdallah SAAF, Professeur de Sciences Politiques et Directeur du Centre d’études sur la recherche en sciences sociales (CERSS).

Madame Olivia HOLMBERG LUCE, Docteure en Histoire de l’Université d’Oxford.

Monsieur Mohamed CHIKER, Docteur et Chercheur en Sciences Politiques.

Monsieur Driss ELGANBOURI, Penseur, Écrivain et Chercheur.

Monsieur Antoine FLEURY, Professeur ém. Histoire des Relations Internationales – Université de Genève.

Nous vous remercions d’avoir suivi ladite visioconférence qui a été diffusée en direct sur notre chaîne YouTube et d’avoir participé au débat.

Avec nos meilleures salutations.

Abdelaziz KARRAKY

عبد العزيز قراقي

أستاذ العلوم السياسية بجامعة محمد الخامس

نائب عميد كلية العلوم الاقتصادية والاجتماعية السويسي مكلف بالبحث العلمي والتعاون والشراكة

عضو الشبكة العربية لدراسة الديمقراطية

عضو مركز الأبحاث والدراسات في العلوم الاجتماعية

عضو مؤسس للمجلة المغربية للعلوم السياسية والاجتماعية

مدير سابق للتنسيق والنهوض بحقوق الإنسان بالمندوبية الوزارية المكلفة بحقوق الإنسان

مدير سابق لبرنامج إدماج حقوق الإنسان في السياسات العمومية

Abdallah SAAF

عبدالله سعف

Abdallah Saaf est professeur de sciences politiques à l’Université Mohamed V Rabat, directeur du Centre d’études sur la recherche en sciences sociales (CERSS), fondateur de l’Association marocaine de sciences politiques, directeur de la revue Abhath Review, et chargé de recherche à la politique. Centre pour le nouveau sud, qui se concentre sur les sciences politiques, les relations internationales, les politiques et les stratégies de développement et les politiques publiques. Le professeur Saaf était membre de la commission chargée de réviser la Constitution en juillet 2011 et membre du Comité scientifique du Forum mondial pour les droits de l’homme.

Le professeur Saaf a été ministre de l’Éducation de 1998 à 2004. Il dirige également une publication annuelle intitulée « Rapport stratégique sur le Maroc » depuis 1995.

Olivia HOLMBERG LUCE, DPHIL, MA, BA

أوليفيا هولمبيرغ لوس

Olivia Holmberg Luce, DPHIL MA BA a reçu son doctorat en histoire de l’université d’Oxford en 2017.  Elle a participé pendant plusieurs années aux conférences et colloques internationaux comme BRISMES et MESA au Royaume-Uni et aux Etats-Unis.  Désormais, elle s’est lancée dans un projet écologique d’agrotourisme ;elle tire du matériel de sa thèse doctorale sur la migration internationale intellectuelle et culturelle du Nord de l’Afrique à Paris pour situer Mohamed Hassan Ouazzani dans la pensée et l’action anticoloniale des années 30, 40 et 50.

Mohamed CHIKER

محمد شقير

محمد شقير حاصل على دكتوراه الدولة في العلوم السياسية من جامعة الحسن الثاني بالدارالبيضاء ، له مجموعة من الإصدارات من أهمها مؤلف ” الفكر السياسي المغربي المعاصر” ، و”الديمقراطية الحزبية بالمغرب “، و”السلوك الانتخابي بالمغرب” ، و”السلطة والمراسيم السياسية بالمغرب” ، و “السخرية والسلطة بالمغرب”و “المؤسسة الأمنية بالمغرب” ، وا”لنخبة العسكرية بالمغرب”…. بالاضافة إلى عدة دراسات ومقالات حول الشأن الحزبي والسياسي بالمغرب

Driss ELGANBOURI

إدريس الكنبوري

حاصل على الدكتوراه في العقيدة وعلم مقارنة الأديان-

ـ شارك في عدة مؤتمرا وندوات داخل وخارج المغرب

مؤلفات

  • Cara a cara con el diablo : un yihadista francés en tierras del Islam. Editorial Graphicae, Madrid ; 2018.

ـ التكفير خارج النص: نحو تعايش مدني. 2019

ـ الكافرون (رواية) 2018

ـ الرجل الذي يتفقد الغيم (رواية) 2017

ـ وكانوا شيعا: دراسات في التنظيمات الجهادية المعاصرة. 2017

ـ زمن الخوف (رواية) 2015. الطبعة الثانية يناير 2016

ـ صحافة الزمن الغابر في المغرب. 2015

ـ شيوعيون في ثوب إسلامي. 2014

ـ “الإسلاميون بين الدين والسلطة: مكر التاريخ وتيه السياسة” 2013

ـ سلفي فرنسي في المغرب: رحلة الأمير التائه من بيشاور إلى طنجة. الطبعة الأولى دار أبي رقراق ـ الرباط 2009. الطبعة الثانية دار رؤية، القاهرة 2016

 ـ المشروع الأمريكي الإسرائيلي في العالم العربي، خلفيات ومخاطر: الرباط 2003

ـ يصدر له قريبا عن مؤسسة مؤمنون بلا حدود كتاب تحت عنوان: الأسس الدينية والفلسفية لحرية المعتقد في الفكر الأوروبي الحديث

 وله تحت الطبع كتاب بعنوان: مقدمات في الإصلاح الديني: سؤالات المنهج

أعمال جماعية

ـ “الإسلام السياسي في مرحلة ما بعد الربيع العربي” وقائع ندوة عمان، الأردن 2017. منشورات منظمة فريديك إيبرت

ـ “المثقف العربي والتحولات”. المركز العربي لدراسة السياسات. الدوحة، قطر. 2017

ـ “دراسات في أعمال طه عبد الرحمان: إبداع فكري أصيل في التأسيس لنموذج معرفي بديل”(كتاب جماعي). منتدى التجديد الطلابي، الرباط 2012

ـ “مركزية القرآن الكريم في نظرية المنهاج النبوي”(كتاب جماعي ـ وقائع ندوة دولية) إسطنبول، تركيا، 2012

Antoine FLEURY

أنطوان فلوري

Antoine Fleury est professeur émérite de l’Université de Genève où il a enseigné  l’histoire des relations internationales et de l’intégration européenne. Ses recherches et ses publications portent sur l’histoire des relations internationales au XXe siècle, notamment sous l’angle de la coopération que ce soit dans l’entre-deux-guerres – Société des Nations, Plan Briand d’Union européenne – ou après la deuxième guerre mondiale.

Mohamed Hassan Ouazzani et l’internationalisation de la question Marocaine.

Olivia HOLMBERG LUCE, DPHIL, MA, BA

 

Après la première guerre mondiale, parmi beaucoup de régions colonisées, une transformation eut lieu dans la forme et le contenu des critiques de l’impérialisme européen.  De plus en plus, les doléances locales étaient rapportées aux discours globaux sur l’autodétermination, la moralité et même l’illégalité des systèmes de gouvernances impériales en Afrique, en Asie et au Moyen-Orient.

Cette présentation va élaborer la manière dont Mohamed Hassan Ouazzani, étudiant marocain en France, membre du Comité d’action marocaine, va déployer une activité pour dénoncer la politique de la France au Maroc, puis tard en tant que secrétaire général du PDI pour formuler un plaidoyer auprès des Nations Unies ; son rôle majeur dans cette étape de l’internationalisation de la question marocaine sera analysé.  Lié aux milieux activistes estudiantins et coloniaux à Paris, à Genève, au Caire et à Fès, Mohamed Hassan Ouazzani figure parmi les pionniers de la pensée émancipatrice et de l’action anticolonialiste globale.

Sommes-nous face à des effets durables ? Le monde du travail devra-t-il se réinventer ? A quels niveaux et de quelles façons : transformation des métiers et des compétences, reconsidération de la valeur-travail et de sa place dans nos vies, nouveaux modes de gouvernance, nouvelles organisations et nouvelles réglementations… ?

 

Au temps de la misère et de la famine.

Antoine Fleury

Dans le contexte actuel de la crise sanitaire mondiale et de ses conséquences sur les populations, tant au plan social, économique, culturel que politique, j’ai trouvé pertinent de présenter un texte de Mohamed Hassan Ouazzani intitulé Au temps de la misère et de la famine. Il a été publié en mai 1937 dans L’Action du Peuple, le journal que le jeune diplômé de Sciences Po Paris a créé à Fès, en 1933.

Au moment où il publie son analyse, le monde est plongé dans la grande crise économique et sociale des années 1930, aux conséquences funestes qui conduiront au 2ème conflit mondial. Le Maroc, placé depuis 1912 sous le régime de Protectorat imposé par la France qui y pratique en réalité une politique d’exploitation coloniale, subit les contre-coups de la récession mondiale. Sa population affronte « de terrifiantes menaces de misères et de famine » ; ce sont les termes de Mohamed Hassan Ouazzani.

Dans son analyse, Mohamed Hassan Ouazzani dresse un diagnostic rigoureux de la politique française au Maroc ; il adresse aux autorités françaises et à l’opinion publique un appel à des réformes urgentes ; il dénonce les excès d’une administration pléthorique qui hypothèque le budget de l’Etat marocain.  Il en résulte un gaspillage des ressources et un appauvrissement de la population, privée d’une administration qui serait conforme « aux besoins véritables du Maroc ».

Les arguments formulés dans cet article ont gardé, pour plusieurs d’entre eux, une pertinence indéniable par rapport à la crise actuelle, notamment en ce qui concerne l’utilisation des ressources de l’Etat ; ces ressources devraient en priorité être destinées aux populations dont la survie est menacée ; elles devraient être affectées à la sauvegarde d’un avenir « de production et de prévoyance », pour sauver la Nation tout entière.

 

محمد حسن الوزاني وتكريس الهوية السياسية لحزب الشورى والاستقلال

محمد شقير

فيما يتعلق بملخص مداخلتي التي ستكون  بعنوان “محمد حسن الوزاني وتكريس الهوية السياسية لحزب الشورى والاستقلال ” من خلال قراءة في الخطاب الذي ألقي في مؤتمر الحزب بفاس بتاريخ 19/20/21 شتنبر1959، فسيتم التطرق فيها إلى المزايا التنظيمية التي كان ينفرد بها هذا الزعيم، و الذي لم يكن فقط منظرا سياسيا بل أيضا مؤطرا ومنظما سياسيا لحزب الشورى والاستقلال الشيء الذي ينعكس من خلال الخطاب المذكور الذي  أكد فيه على ضرورة أن لا يتم الاقتصار فقط على هيكلة الحزب ووضع ضوابطه التنظيمية من قيادة ولجان وفروع بل ركز فيه أيضا على ضرورة بلورة هوية سياسية للحزب الذي حددها في

ثلاثة مرتكزات أساسية

قومية تحررية رشيدة

ديمقراطية مثلى

اشتراكية تقدمية

                                                                                                                                                                                                                                                                                          

 محمد بن الحسن الوزاني في مواجهة الاستشراق

ملخص ورقة الدكتور إدريس الكنبوري

تهدف ورقة الدكتور إدريس الكنبوري، التي حملت عنوان “محمد بن الحسن الوزاني في مواجهة الاستشراق”Mohamed Hassan Ouazzani face à l’orientalisme إلى تسليط الضوء على جوانب هامة من فكر المفكر والمناضل والسياسي المغربي الراحل محمد بن الحسن الوزاني رحمه الله لم تحظ بالاهتمام من لدن الباحثين في فكر هذا الرجل العظيم، نعني بذلك مقارعته للاستشراق والمستشرقين الأوروبيين، وخاصة الفرنسيين، ومجادلتهم علميا ومعرفيا لإثبات أن الإسلام بنى حضارة إنسانية قوية ووضع الأسس لبناء الدولة والسلطة وفق قواعد جديدة غير مسبوقة، وذلك ردا على مقولات المستشرقين التي كانت قد انتشرت في فترات الخمسينات والستينات والسبعينات، التي كانت تروج بأن الإسلام لا يعرف الدولة والدستور والنظام السياسي والديمقراطية

وقد قارع الوزاني رحمه الله هذه المقولات الخاطئة، وبين بالحجة والدليل، مواقف الإسلام من هذه القضايا المختلفة، ومن الرق والعبودية والعدل وغيرها من المفاهيم الإنسانية  الكبرى وتنبع قوة طروحات الوزاني في أنه كان مفكرا وعالما من طراز مختلف، فهو خريج التعليم التقليدي في فاس منذ طفولته الأولى، وفي الوقت نفسه خريج التعليم الفرنسي العصري في باريس، فكان على دراية تامة بالثقافة الفرنسية والأوروبية ولغة الاستشراق الفرنسي وقريبا من مناهله ومن رموزه التي كانت تمثله، ولذلك يمكننا القول بأن خير من يمثل حركة التصدي للاستشراق الأوروبي بالمغرب خلال الستينات والسبعينات من القرن الماضي، بل لعله في طليعة من مهدوا السبيل لنقد الفكر الاستشراقي 

Au Temps de la Misère et de la Famine

Antoine Fleury

Professeur ém. Histoire des Relations Internationales – Université de Genève.

Dans le contexte actuel de la crise sanitaire mondiale et de ses conséquences sur les populations, tant au plan social, économique, culturel que politique, j’ai trouvé pertinent de présenter un texte de Mohamed Hassan Ouazzani intitulé Au temps de la misère et de la famine. Il a été publié en mai et en juin 1937, en deux parties, dans L’Action du Peuple, le journal que le jeune diplômé de Sciences Po et de l’Ecole de Journalisme de Paris, a créé à Fès, en 1933. Cet article ne serait qu’un extrait d’un rapport inédit que Mohamed Hassan Ouazzani a rédigé en juin 1935 pour être soumis au gouvernement…Lire le texte intégral

 

محمد حسن الوزاني وتكريس الهوية السياسية لحزب الشورى والاستقلال من خلال قراءة في الخطاب الذي ألقي في مؤتمر الحزب بفاس بتاريخ 19/20/21 شتنبر1959

  د. محمد شقير

دكتور وباحث في العلوم السياسية

يمكن القول بان الزعيم محمد بلحسن الوزاني قد تفرد بمزايا خاصة  في تأسيس و تأطير وتنظيم العمل السياسي . فمحمد بلحسن الوزاني ، لم يكن فقط منظرا سياسيا بل أيضا مؤطرا ومنظما سياسيا ، حيث تجلى ذلك في مشاركته المبكرة في احتجاجات ما سمي باللطيف التي تعرض فيها للجلد بفاس على غرار ما تعرض له كل من علال الفاسي وغيره من الزعماء الوطنيين الذين أطروا هذه التظاهرات بمعناها السياسي لأول مرة في التاريخ  السياسي الحديث للمغرب. انظر المقال كاملا