De l’identité à l’identité citoyenne: les droits linguistiques et culturels au Maroc – من الهوية إلى الهوية المواطنة: الحقوق اللغوية والثقافية بالمغرب

 

Le 18 Mai 2017, s’est tenue au Centre Mohamed Hassan Ouazzani pour la Démocratie et le Développement Humain, la  4ème conférence au titre de l’année 2017. Le sujet  proposé par le Professeur Jamal BENDAHMANE, est intitulé « De l’identité à l’identité citoyenne: les droits linguistiques et culturels au Maroc ». Elle a été présidée et modérée par le Professeur Maarouf DAFALI, vice-président du Centre.

Le conférencier a exposé  les différents concepts et définitions de l’identité , la citoyenneté , les droits linguistiques et culturels au Maroc. Il a répondu à la problématique du pourquoi de ces droits au Maroc, c’est une cause fondamentale de l’avenir qu’il faut débattre ;  elle est liée à un contexte international des droits de l’homme. Le Professeur Jamal BENDAHMANE a également évoqué un axe important sur les droits linguistiques et culturels au Maroc qui ont été inscrits dans la nouvelle Constitution.

Il a donné des remarques pertinentes , à savoir  la constitution qui allie  les termes identité nationale et identité marocaine traduit une combinaison entre ce qui est linguistique et culturel , et une interférence entre ce qui est civilisationnel et ce qui est culturel…Tout cela aboutit à poser les questions suivantes: le Maroc est-il un pays de plusieurs langues et d’une seule culture? Est-il qualifié socialement, psychologiquement, mentalement et cognitivement pour comprendre et pour absorber ce pluralisme culturel et linguistique?

L’assistance a été très impressionnée par le sujet traité par notre conférencier; elle a été très réactive aux sujets évoqués ; les nombreuses interventions lors du débat, qu’il s’agisse de témoignages ou de questions et suggestions, attestent de l’intérêt de poursuivre nos réflexions sur le sujet de notre conférence.

Affiche_conférence_18-05-2017

photo dafali

محمد معروف الدفالي

.نائب رئيس مركز محمد حسن الوزاني للدموقراطية و التنمية البشرية

.مؤرخ مهتم بتاريخ المغرب المعاصر والراهن . أستاذ جامعي بكلية الآداب عين الشق ، جامعة الحسن الثاني ـ الدار البيضاء

 

photo bendahmane

جمال بندحمان

 أستاذ جامعي – دكتوراه في الأدب العربي

نائب الأمين العام لمؤسسة محمد عابد الجابري للفكر والثقافة

عضو الكتابة الوطنية لمنتدى المواطنة

عضو مجلس أمناء الشبكة العربية للتسامح

المقرر العام لشبكة الديمقراطيين في العالم العربي

عضو لجنة خبراء الحوار الوطني حول المجتمع المدني

مسؤول الدراسات والأبحات والتكوين بالمؤسسة الدولية للتدريب والتنمية

Mot d'accueil de la présidente: Dr. Houria Ouazzani

Conférencier - Jamal BENDAHMANE

Débats - De l’identité à l’identité citoyenne: les droits linguistiques et culturels au Maroc

Pour un développement autonome dans les zones rurales: Leçons d’un tour du monde

 

Le 27 Avril 2017, s’est tenue au Centre Mohamed Hassan Ouazzani pour la Démocratie et le Développement Humain, la  3ème conférence au titre de l’année 2017.Le sujet  proposé par M. Ahmed BENABADJI, co-fondateur d’Open-Villages,est intitulé  « Pour un développement autonome dans les zones rurales: Leçons d’un tour du monde ». Elle a été présidée par Dr Houria OUAZZANI, Présidente du Centre et modérée par le Professeur Antoine FLEURY.

Le conférencier a exposé les points saillants de son voyage avec sa famille autour du monde durant une année. Il a fait part des découvertes et des expériences dans plusieurs villages d’Afrique, d’Asie et d’Amérique ; ces villages ont fait le choix d’une autonomie d’existence et de développement  durable de leur communauté face à un environnement engagé dans la course à la production, environnement particulièrement menaçant pour leurs conditions de vie et leur culture.

Les leçons tirées des vécus dans ces sociétés vivant en marge du monde dit développé par Ahmed BENABADJI sont très enrichissantes. Il a su transmettre aux participants les enseignements acquis dans les Open-Villages visités, notamment dans la perspective d’une nouvelle conception du développement des villages et douars marocains. Il a défini des types d’économies existants dans ces villages ; il a notamment dégagé ce qu’il appelle  des secrets liés à l’écosystème, à la culture, à la démocratie locale, aux pratiques de solidarité identifiées qui permettent à ces communautés de survivre et de se développer par elles-mêmes.

L’assistance a été très impressionnée par l’aventure humaine du conférencier et de sa famille ; elle a été très réactive aux sujets évoqués ; les nombreuses interventions lors du débat, qu’il s’agisse de témoignages ou de questions et suggestions, attestent de l’intérêt de poursuivre nos réflexions sur les modes de développement des sociétés actuelles et à venir.