Le livre, noyau d’une véritable démocratisation

Le livre, noyau d’une véritable démocratisation

**********      ***********   **********

Mesdames, Messieurs

Pour sa 2ème conférence au titre de l’année 2018, le Centre Mohamed Hassan Ouazzani pour la Démocratie et le Développement Humain a le plaisir d’accueillir Madame    Kenza Sefrioui, le jeudi  22 Février 2018 à 16h. Elle traitera le sujet suivant:

” Le livre, noyau d’une véritable démocratisation”

La conférence sera présidée et modérée par Madame Fedwa Misk.

Nous serions très heureux de compter sur votre présence à ladite conférence et sur votre participation au débat qui suivra.

Avec nos meilleures salutations

**********      ***********   **********

 

Le livre, noyau d’une véritable démocratisation

Mme Kenza Sefrioui

 

Au Maroc, le livre est rendu inaccessible tant par les failles structurelles du secteur que par un rapport sclérosé à la lecture et aux savoirs. Cette situation empêche la diffusion à ce qui est le premier outil d’accès au savoir et à la culture, et entrave une démocratisation en profondeur du pays.

 

Présidente de séance

Mme Fedwa Misk

Fedwa Misk, médecin de formation, est journaliste indépendante, animatrice culturelle. Elle collabore avec de nombreux journaux marocains et étrangers. Bloggeuse depuis de nombreuses années, elle a lancé fin 2011 le webzine collaboratif féminin – et féministe – Qandisha. Auteure de nouvelles, elle anime sur les ondes de radio 2M une émission littéraire hebdomadaire, Diwane, un magazine consacré aux sorties littéraires et cinématographiques.

Conférencière de séance 

Mme Kenza Sefrioui

Kenza Sefrioui est journaliste culturelle et critique littéraire. Elle a tenu la rubrique littéraire au Journal hebdomadaire de 2005 à 2010 et collabore à Tel Quel, Diptyk et www.economia.ma. Elle a étudié la littérature comparée à l’Université Paris IV-Sorbonne et a publié sa thèse de doctorat : Souffles (1966-1973), espoirs de révolution culturelle au Maroc (Editions du Sirocco, prix Grand Atlas 2013). Elle a aussi codirigé Casablanca œuvre ouverte, réédition augmentée de Casablanca, fragments d’imaginaire avec un deuxième tome, Casablanca poème urbain sur les écritures contemporaines à Casablanca (Le Fennec, 2013). Cofondatrice des éditions En toutes lettres et activiste culturelle, elle milite dans l’association Racines (www.racines.ma) pour le développement culturel au Maroc et en Afrique, et organise des débats sur des problématiques culturelles. Elle vient de publier Le livre à l’épreuve, les failles de la chaîne au Maroc (En toutes lettres, 2017).