حياة و جهاد – 1

Dans ce volume divisé en deux tomes, Mohamed Hassan Ouazzani décrit les raisons et les circonstances qui ont conduit à la division du Comité d’Action Marocaine en deux partis concurrents : Al Hizb Alwatany dirigé par Allal Fassi et Al Haraka Al Quawmya dont il assurait la direction. Il y présente les organes de son parti, ses activités et ses journaux. Il évoque la politique marocaine du Front Populaire et l’incapacité des dirigeants français à introduire les réformes escomptées et relate la répression qui a suivi les manifestations anticoloniales à Meknès et ailleurs ; ce qui a conduit à l’arrestation de plusieurs dirigeants nationalistes ainsi qu’à son propre exil qui va l’écarter de l’action directe de novembre 1937 jusqu’à sa libération en mai 1946.Il rapporte ses souvenirs d’exil dans le sud marocain et dans le moyen atlas et ses nombreuses réflexions sur la constitution d’un Etat libre et démocratique pour son pays, le jour de sa libération.

2 حياة و جهاد

Dans ce volume, Mohamed Hassan Ouazzani présente les principaux protagonistes du conflit du Rif (Ameziane, Raissouni, Khattabi,…) après la première guerre mondiale ainsi que les acteurs de la République rifaine, instaurée dans cette région, libérée du pouvoir colonial espagnol. Il expose les principaux événements militaires du conflit et ses répercutions sur la situation intérieure en Espagne. Il développe l’exemplarité du combat des Rifains pour les peuples colonisés que ce soit en Afrique ou en Asie. Il traite systématiquement de la position des grandes puissances qui ont tenté d’interférer dans ce conflit et lde eur échec à apaiser la situation; il expose les raisons de l’intervention française aux côtés de l’Espagne qui va être fatale à l’indépendance rifaine. Il conclut enfin par un commentaire d’une part de l’échec de cette expérience de lutte anticoloniale et d’autre part de l’émergence d’une épopée autour du combat de Mohamed ben Abdelkrim Khattabi. Durant son séjour au Caire, Mohamed Hassan Ouazzani a été un confident privilégié de « l’Emir du Rif » durant son exil.

حياة و جهاد – 3

Dans ce volume, Mohamed Hassan Ouazzani traite en détail de la politique berbère de la France du début du Protectorat jusqu’au fameux « dahir berbère » du 16 mai 1930, de ces effets sur l’organisation politique, religieuse, judicaire et culturelle sur le territoire marocain pas encore totalement « pacifié ».Il décrit les réactions au sein de la population et surtout des élites intellectuelles et religieuses qui vont se cristalliser en une opposition grandissante à la présence française. Ayant participé lui-même activement à la rédaction de manifestes et à l’organisation de mouvements de protestation, il expose avec précision la création d’organes d’expression et d’opposition tels que la revue Maghreb, éditée à Paris et l’Action du Peuple, éditée à Fès sous sa direction. C’est dans ce même contexte, qu’avec son journal, il propose d’organiser une manifestation patriotique lors de l’entrée officielle à Fès du sultan Mohamed Ben Youssef, célébration qui se perpétuera en fête du trône jusqu à nos jours. Il rend compte de l’internationalisation du conflit franco-marocain provoqué par la politique berbère de la France notamment dans les pays musulmans et en Europe à travers des penseurs et publicistes tels que Chakib Arsalane.

حياة و جهاد – 4

Dans ce volume, Mohamed Hassan Ouazzani traite des fondements des revendications du peuple marocain que ce soit en faveur des ouvriers ou des agriculteurs qui se sont exprimés dans des grèves et des manifestations. Il relate les contacts pris avec des personnalités et des partis de gauche ou libéraux en France pour transmettre ces revendications de réforme de la politique du protectorat, l’accueil au Maroc de plusieurs de ces personnalités (Longuet, Renaudel,…), la présentation en 1934 au gouvernement français du Plan de réformes marocaines, au nom du comité d’action marocaine créé dans ce contexte. Il expose aussi les répercussions au Maroc de la politique britannique au Moyen Orient et notamment en Palestine, ce qui contribue à galvaniser l’affirmation d’un mouvement d’opposition aux mesures françaises au Maroc. Il évoque ses contacts pris avec les dirigeants du Front Populaire au pouvoir en France depuis 1936 dont il attend un appui aux revendications de réformes ainsi que ses rencontres avec les dirigeants républicains espagnols à Barcelone et à Madrid à la suite du coup d’Etat du général Franco. Plusieurs documents, placés en annexe, complètent ce volume.

حياة و جهاد – 5

Dans ce volume divisé en deux tomes, Mohamed Hassan Ouazzani décrit les raisons et les circonstances qui ont conduit à la division du Comité d’Action Marocaine en deux partis concurrents : Al Hizb Alwatany dirigé par Allal Fassi et Al Haraka Al Quawmya dont il assurait la direction. Il y présente les organes de son parti, ses activités et ses journaux. Il évoque la politique marocaine du Front Populaire et l’incapacité des dirigeants français à introduire les réformes escomptées et relate la répression qui a suivi les manifestations anticoloniales à Meknès et ailleurs ; ce qui a conduit à l’arrestation de plusieurs dirigeants nationalistes ainsi qu’à son propre exil qui va l’écarter de l’action directe de novembre 1937 jusqu’à sa libération en mai 1946.Il rapporte ses souvenirs d’exil dans le sud marocain et dans le moyen atlas et ses nombreuses réflexions sur la constitution d’un Etat libre et démocratique pour son pays, le jour de sa libération.

6 حياة و جهاد

Mohamed Hassan Ouazzani aborde la place qu’occupe le Maroc dans la dernière phase de la seconde guerre mondiale : le débarquement des alliés, la conférence d’Anfa entre Churchill, Roosevelt, la rencontre des Alliés avec le sultan du Maroc, la place de l’Afrique du nord dans la stratégie des Alliés, la participation de troupes du Maroc à la libération de l’Europe. Il traite aussi de la création de la Ligue arabe et de ses répercutions sur la situation au Maroc, des nouvelles perspectives dans le contexte de l’indépendance des peuples sous l’égide des Nations Unies ainsi que des projets français de réformes au Maroc ; il analyse l’élaboration et les répercussions du Manifeste de l’indépendance du 11-13 Janvier 1944, les perspectives d’un nouveau statut du Maroc dans un nouvel ensemble français esquissé par le général De Gaulle et commente, à ce propos , la visite du Sultan à Paris en 1946.

خطب – 1

Ce premier volume de cette collection reproduit plusieurs discours prononcés par Mohamed Hassan Ouazzani entre 1933 et  1957, à l’occasion :

  • Du premier anniversaire de la parution de la revue Maghreb (1933)
  • De la réception de Renaudel à Fès (1934)
  • De la commémoration du regretté Mohamed Hassar (1937)
  • De son retour d’exil (1946)
  • De la première commémoration de la mort d’Ahmed Lahlou (1950)
  • De l’audience de la commission politique de la Ligue Arabe (1951)
  • De la commémoration du quarantième jour du décès de Mehdi Ben Saber (1952)
  • De l’appel lancé au peuple marocain après les événements de Souk Larbaa (1956)
  • Du discours de Tanger du 30 mars 1956
  • Du festival populaire de Tanger (1956)
  • Du festival de Ben M’sik (1957)
  • De la commémoration d’Abdelwahed Laraki  (1957)
  • De la tenue du congrès national du Parti démocrate de l’Indépendance (1957)
  • Du festival de Sidi Maârouf (1957)
  • Du festival de Mohamedia (1957)
  • De son déplacement à khouribga (1957)
  • Du festival d’Immouzer Kandar (1957)

Le reste des discours s’étalant de 1957 à 1978 est contenu dans le deuxième volume de la collection.

خطب – 2

Ce deuxième volet de la série « Discours » reprend toutes les interventions de Mohamed Hassan Ouazzani entre 1957 et 1978. Elles ont été prononcées à l’occasion :

  • Du congrès de solidarité afro-asiatique du Caire (1958)
  • Du festival de Bachkou à Casablanca (1958)
  • De la tenue de l’assemblée nationale du Parti Démocrate de l’Indépendance-P.D.I (1958)
  • Du  congrès national du P.D.I à Fès (1959)
  • Du congrès de l’union marocaine de la jeunesse démocratique à Casablanca (1960)
  • Du congrès regional du Parti Démocrate constitutionnel à Casablanca (1960)
  • Devant la commission de défense arabe commune au Caire (1961)
  • De la tenue du premier parlement marocain (23 septembre 1964)
  • De la quarantième commémoration de Hadj Ahmed Ben Yamani Naciri (1971)
  • Du rassemblement du Parti Démocrate Constitutionnel à Rabat (1978)

Ce livre contient aussi des interventions de Mohamed Hassan Ouazzani au parlement marocain en tant que député de la ville de Ouazzane.

تصريحات صحفية – 1

Les interviews de Mohamed Hassan Ouazzani recueillies dans ce volume ont été accordées entre 1944 et 1956 à diverses presses nationales et étrangères. Elles se répartissent comme suit:

  • Le parisien libéré (Août 1946)
  • Arrai El Amme (Septembre 1946)
  • La tribune du peuple (1951)
  • Al Jazira (1951)
  • Arrai El Amme (Fevrier 1951)
  • L’agence France-Presse 1951)
  • Arrai El Amme (Fevrier 1951)
  • L’appel egyptien (Septembre 1951)
  • L’hebdomadaire(Septembre 1951)
  • L’Agence pakistaine unie (Septembre 1951)
  • Al Bassir (Septembre 1951)
  • Combat (Janvier 1952)
  • La connnaissance (Avril 1952)
  • l’Appel (1952)
  • Le Temps (Septembre 1952)
  • Al Balagh (Septembre 1952)
  • Annidae (Octobre 1952)
  • Arrai El Amme (Octobre 1952)
  • New york Times – Chicago tribune (Décembre 1952)
  • La république algérienne (Janvier 1953)
  • L’Appel (Février 1953)
  • La Tribune d’Orien (Février 1953)
  • L’Appel (Mars 1953)
  • La Connaissance (Avril 1953)
  • Al Binaa (1953)
  • La Connaissance (Juin 1953)
  • La Connaissance (Août 1953)
  • Le Peuple egyptien (Septembre 1953)
  • Annahar (Septembre 1953)
  • Déclaration à la presse égyptienne (Novembre 1953)
  • Le Soudan moderne (Janvier 1954)
  • l’Appel (Janvier 1954)
  • Conférence de presse à Karachi (Avril 1955)
  • Station internationale de Tanger (Novembre 1955)
  • Station internationale de Tanger (Novembre 1955)